Boy Djinné et le Protocole de Rebeuss à la UNE des quotidiens du mardi

La presse de ce mardi met le focus sur l’affaire Boy Djinné, prisonnier fugitif en Gambie repris la semaine dernière à la frontière sénégalo-guinéenne, et sur le débat sur le Protocole de Rebeuss, ayant abouti à la sortie de prison en 2006 d’Idrissa Seck, ancien Premier ministre, dans le cadre de l’affaire dite des chantiers de Thiès.
«Arrestation de Boy Djinné : La DIC raconte tout !», écrit Rewmi, soulignant qu’il a été arrêté avec un faux passeport bissau-guinéen.

«Evasions multiples, blanchiment de capitaux, cambriolages…Cinq chefs d’accusation retenus contre Boy Djinné», titre Walfadjri qui revient ainsi sur la conférence de presse de la police hier.

Selon le journal, déférés hier, les mis en cause ont fait l’objet d’un retour de Parquet. «Le Procureur cherche un juge d’instruction pour complément d’enquête», ajoute Walfadjri.

La Tribune qui informe que «le célébré caïd a été présenté au Procureur» explique «comment le Djinné a volé jusqu’en Sierra Léone».

«Boy Djinné présenté au Procureur-Il voyageait avec un faux passeport bissau-guinéen», note Le Soleil.

Sur ce dernier aspect de l’affaire Baye Modou Fall, de son vrai, Libération indique : «Incroyable mais vrai-Boy Djinné, ce diplomate bissau-guinéen».

Pendant ce temps, L’Observateur voyage à Diourbel (Centre) pour un reportage chez Baye Modou Fall et recueille «les bouleversantes confessions de la mère de Boy Djinné».

«Je n’en peux plus. Je suis une mère meurtrie, appauvrie et ruinée par son fils unique», dit la mère de Boy Djinné.

Libération revient sur le Protocole de Rebeuss et indique que «Me Nafissatou Diop (notaire d’Idrissa Seck à l’époque) brise le silence» et affirme : «Wade et Idy voulaient le règlement financier d’un différend financier. Dès notre premier contact, l’ancien président nous a dit : +Je veux récupérer mon argent…»

Dans L’As, l’autre notaire de M. Seck, «Me Pape Sambaré Diop livre sa part de vérité» et précise que «Me Ousmane Sèye (avocat de l’Etat dans l’affaire des chantiers de Thiès) ne s’est jamais présenté à moi pour déposer un quelconque document. Qu’il cesse d’inquièter inutilement mes proches».

Le Quotidien donne la réaction à la sortie de Me Ousmane Sèye et fait état de «Protocole de la controverse».

Quoi qu’il en soit, Sud Quotidien écrit que sur les Protocoles de Rebeuss et de Doha (ce dernier concerne la libération de Karim Wade), «la société civile demande des comptes».

De son côté, Le Témoin affiche les prolongations du concert de de Bercy du 04 juin et informe que «les organisateurs accablent Waly Seck» en listant «ses 21 mensonges».

«Seuls 6350 billets ont été vendus. Ce qui est un énorme échec. Waly a discrètement encaissé les contributions des parrains. Toutes ses demandes de visas ont été rejetées par le Consulat de France», soutiennent les promoteurs du spectacle.

«Différend entre Waly Seck et les promoteurs du Bercy-Le grand déballage», titre EnQuête.