Bignona : Les jeunes du village de Boureck réclament le désenclavement de leur localité

Les villages de Boureck, Mandouard et Boutolate (BOUMABOU), tous de la commune de Coubalan sont enclavés, très enclavés même. Les jeunes de ces trois localités, réunis au sein d’une association appelée ASC « Amerec » ne veulent plus continuer à vivre ce calvaire. En effet, l’enclavement ici, il est global. Ces villages sont coupés du reste du monde car n’étant pas totalement couverts par le réseau téléphonique et par ricochet l’internet est totalement étranger aux enfants qui vivent dans cette zone des Kalounayes. En plus de l’enclavement technologique, BOUMABOU est très enclavé par voie terrestre ; aucune bonne route pour rallier les villages par Bignona (chef lieu de département) ou par Coubalan (siège de la commune qui porte le même nom). Après avoir félicité l’état pour ses efforts dans les domaines de l’électricité et de l’emploi des jeunes avec la ferme de Mandouard, le Président de l’ASC « Amerec », Yancouba Badji estime que sa localité ne sera pas au rendez-vous de l’émergence dans ces conditions. Il interpelle alors l’état pour compléter le paquet des services qui conduiront leurs localités vers le développement. Il a fait cette déclaration Dimanche à l’occasion du démarrage de la 5ème édition des journées culturelles et économiques organisées par son ASC. Le thème retenu cette année est « éducation, paix et développement » et le parrain est un jeune du terroir qui se nomme Abdoulaye Badji, 1er adjoint au Maire de la commune de Coubalan.

L.Badiane pour xibaaru.com