Bignona : Le « Kankourang » au servir de l’association « Koutédiombulu » pour une ville propre

Dans la commune de Bignona ; il y a une association qui n’a qu’un an d’existence mais qui se fait déjà remarquer de fort belle manière. « Koutédiombulu », c’est le nom de l’association à vocation culturelle mais qui se déploie aussi dans beaucoup d’autres activités d’utilité publique. L’association vient de boucler ce Dimanche, 4 semaines de set-setal (nettoyage des rues) dans le quartier de Bassène, son fief. Les artères, les unes après les autres reçoivent les coups de machettes, de râteaux et autre matériel utilisé pour ce genre de travail. Mais dans cette opération, un phénomène retient l’attention. Il s’agit du « kankourang ». Il joue un rôle déterminant d’abord dans la mobilisation mais aussi et surtout dans l’encadrement du travail qui dure toute la journée. Il fait la ronde des maisons tôt le matin pour faire sortir les habitants du quartier notamment les jeunes. C’est l’une des nombreuses facettes positives du « kankourang ». Il est un élément culturel mandingue, en ce sens, il participe à l’éducation et à la formation des jeunes. C’est pour cette raison que l’association « Koutédiombulu », parrainée par le maire de Bignona tient beaucoup à ce phénomène culturel. Pour cette association, les populations ne doivent pas tout attendre de la municipalité. Pour ces membres, c’est un devoir d’aider la mairie à rendre la ville propre et participer à améliorer le cadre de vie.

L.Badiane pour xibaaru.com