Bignona : Le conseil départemental fait un don d’une valeur de 500.000 à Mampalago

La question de la santé de la reproduction est incontestablement l’une des priorités du président du conseil département de Bignona. En effet toutes ses actions menées ces derniers temps dans le domaine de la santé sont orientées vers la santé de la mère et de l’enfant. Après Sindian et Ouonck, c’est au tour de la commune d’Oulampane de recevoir le conseil départemental de Bignona. Le patron du département (collectivité locale), l’ingénieur météorologue Mamina Kamara n’y est pas allé les mains vides. Lui et sa délégation ont apporté beaucoup de choses pour aider la matrone du poste de santé de Manpalago de faire correctement son travail et par ricoché, sauver des vies en accompagnant les femmes enceintes jusqu’à l’accouchement dans des conditions médicalement acceptables. Pour accompagner la commune d’Oulampane en matière de santé, le Président du conseil départemental a mis à la disposition du Maire et du comité de santé un lit d’accouchement complet, des lampes solaires des produits anti sceptiques et du matériel divers. Le coût global du matériel remis est de 500 000 FCFA. « Nous ne disposons pas de ce matériel que le conseil départemental vient de mettre à notre disposition » a déclaré l’une des matrones visiblement émue par gestion. Mamina Kamara a indiqué aux populations et à qui veut l’entendre que ce qu’il fait n’est pas forcément sa compétence en tant que conseil départemental mais pour lui, « la santé ne connait pas les limites des compétences d’une collectivité locale, en plus, si les conditions de se soigner sont améliorées dans les communes, cela permettra de soulager le centre de santé de Bignona et cela évitera des pertes de temps et d’argent aux populations qui pourront se soigner dans leur localité. » Ce pari, Mamina Kamara compte le gagner quel que soit ce que cela lui coûtera. Sur place, le Président du conseil départemental a pris l’engagement de réparer l’ambulance de la localité en panne et les évacuations sont en ce moment impossibles par voiture. D’autres actions suivront pour compléter le paquet de prestation du plus vieux des six postes de santé de la commune d’Oulampane qui existe depuis avant l’indépendance du Sénégal.

L.Badiane pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.