Bignona : La divagation des animaux… une bombe qui peut éclater à tout moment

Le problème est devenu récurrent et une solution durable n’est pas encore trouvée. Les éleveurs et les agriculteurs du quartier Kadiamor de Bignona se regardent depuis quelques années en chiens de faïence. Les deux parties de la même zone ne s’entendent pas ; les agriculteurs notamment les femmes accusent un éleveur d’être à l’origine de leur misère car chaque année, ces femmes, certaines très âgées ne ramènent rien à la maison après des mois de dur labeur dans les champs. Les bêtes détruisent toute leur récolte parce que le responsable n’arrive pas à contrôler son bétail. L’affaire a failli dégénérer en fin d’hivernage dernier mais les mêmes pratiques se reproduisent cette saison. Le responsable du troupeau de vaches qui est présenté comme quelqu’un qui a de la protection affiche toujours une arrogance qui fâche les paysans.  Le forum civil, le Préfet, la mairie de Bignona, la gendarmerie, tous interviennent dans ce dossier qui continue de pourrir la vie des habitants de Kadiamor. Les populations se posent la question de savoir pourquoi l’autorité ne prend pas une mesure ferme contre cet ennemie de l’émergence. Pourquoi on le laisse chercher son pâturage à côté des parcelles cultivées ? Ce sont les questions que se posent les agriculteurs visiblement impuissants devant la persistance des éleveurs. Le forum civil s’est autosaisi du dossier et tente de contenir les populations qui sont dépassées et prêts à tout mais jusqu’à quand ? Espérons que les nombreuses rencontres initiées par le Préfet ou la municipalité permettront de résoudre définitivement la question. Pour le forum civil, il faut revenir à l’orthodoxie, « délimiter les zones de pâturage avant le début des travaux agricoles ».

L.BADIANE pour xibaaru.com