Enda /cacid forme 40 jeunes en leadership et sensibilise sur l’intégration régionale

La réalisation de l’intégration régionale en Afrique notamment de l’Ouest passera nécessairement par les jeunes principaux acteurs et cibles de toutes les politiques publiques des différents états.

Mais il faut une prise de conscience individuelle et collective de cette frange de la population. Les jeunes doivent d’abord être de véritables leaders dans leur localité respective. Sensibilisés sur l’importance de l’intégration, ils pourront facilement conduire la sous-région et le continent vers cet objectif vieux de plusieurs générations. Le but est d’aller vers la CEDEAO des peuples en lieu et place de la CEDEAO des états.

C’est pour atteindre cet objectif qu’ENDA/CACID a démarré une série de formation des jeunes pour les impliquer d’avantage dans le processus d’intégration régionale. A Bignona, cette formation a démarré depuis hier Lundi. Amener les jeunes à être conscients des enjeux et à s’engager pour atteindre les objectifs est le principal axe de l’intervention des formateurs. Un plaidoyer fort est attendu par les jeunes pour que les différents états prennent en compte les aspirations des jeunes dans les différentes politiques mises en place par chaque état et dans le cadre des organismes régionaux et sous régionaux.

Les responsables de enda/cacid sont conscients que la tâche ne sera pas facile car les jeunes font face à plusieurs fléaux comme la drogue ou encore l’émigration clandestine. Mais pour Julien Sagna, chargé de programme à enda/cacid chargé du volet jeunesse et intégration, l’organisation de ce genre de rencontres peut aider à résoudre à mieux conscientiser les jeunes.