Attribution de la nouvelle carte d’identité biométrique CEDEAO, le lancement prévu le 04 octobre prochain …

cartes d’identité numérisées qui existent actuellement au Sénégal ne seront bientôt que de l’histoire ancienne. Elles seront remplacées par les nouvelles cartes d’identité biométriques CEDEAO, qui verront bientôt le jour. En effet, en marge d’une conférence de presse qui s’est tenue, aujourd’hui, au ministère de l’intérieur, le Directeur de la Direction de l’Automatisation des fichiers (DAF) s’est prononcé sur les conditions d’obtention de la nouvelle carte d’identité biométrique CEDEAO. 

« Le président de la République sera à l’honneur le 04 octobre, date du début de l’attribution des premières cartes. Il sera le premier à se voir attribué cette nouvelle piéce d’identité », a expliqué le directeur de la DAF. 

« Cette nouvelle piéce d’identité sera commune à les tous les ressortissants des pays de la CEDEAO et fera office de carte de séjour pour eux. La carte sera dotée d’une puce qui en fera plus qu’une simple piéce d’identité. Ainsi, contrairement à l’ancien système qui séparait la carte d’identité de la carte d’électeur, cette nouvelle carte jouera le rôle des deux en même temps » a expliqué, le directeur de la DAF. 

Avant d’ajouter, « Une commission admirative sera mise en place au niveau de chaque sous-préfecture et de chaque préfecture. Il est aussi prévu un déplacement de ces commissions au niveau des lieux à grande affluence, afin de faciliter l’inscription sur les listes électorales. Les personnes détentrices de l’actuelle carte d’identité devront aller au niveau des dites commissions pour renouveler leur inscription sur le fichier électorales ». 

« Au moment de l’inscription, la personne pourra confirmer sa présence sur le fichier ou dire si elle veut y être radiée. Elle pourra aussi choisir de conserver ou de quitter son lieu de vote. Pour ce faire, elle devra se munir de sa carte d’identité ainsi d’une copie de la carte d’identité et d’une une carte de résidence pour ceux qui veulent changer de lieu de vote », a déclaré le directeur de la DAF. 

Autres changements, il est possible maintenant, avec la nouvelle réglementation, de s’inscrire sur les listes électorales quel que soit son lieu de situation géographique, contrairement à ce qui se faisait. Pourvu seulement de se munir d’un certificat de résidence, selon les explications de ce dernier.