Assemblée nationale et gestion des ordures à la Une des quotidiens du mercredi

Des sujets relatifs à l’Assemblée nationale qui a installé hier ses commissions techniques, dans un climat tendu, à la gestion des ordures dont l’Etat a transféré la concession à l’Unité de gestion des déchets solides (Ucg) au détriment de l’Entente de la Communauté des agglomérations de Dakar et de la Communauté des agglomérations de Rufisque (Cadak-Car), ainsi qu’à la économie avec la poursuite des débats sur le classement du Sénégal par le Fmi parmi les 25 pays les plus pauvres du monde, entre autres, font la Une de la presse de ce mercredi.
«Installation des commissions techniques : foire d’empoigne à l’Assemblée nationale», décrit Le Témoin à sa Une.

Ce journal informe que «le député Aïda Mbodj (choisie par l’opposition pour diriger le Groupe parlementaire Libéraux et Démocrates, en remplacement de Modou Diagne Fada, désigné par le bureau de l’Assemblée pour diriger à nouveau ce Groupe) et Seydina Bougazelli se donnent en spectacle».

Selon Direct-Info qui écrit que «l’opposition perturbe l’Assemblée nationale», il y avait hier des «scènes de pugilat entre députés».

«Les députés se donnent en spectacle», écrit L’As, alors que le journal EnQuête estime que «Benno Bokk Yakaar (majorité) consacre Fada et le camp d’Aïda Mbodj parle de forfaiture».

Ce qui fait écrire à Sud Quotidien que «Fada remporte la deuxième manche» dans son bras de fer autour du Groupe parlementaire libéral.

L’As consacre sa Une à la gestion des ordures dans la région de Dakar et souligne que «Khalifa Sall (maire socialiste de Dakar, mouvance présidentielle, et président de l’Entente Cadak-Car) engage la résistance».

«Transfert de la gestion des ordures à l’Ucg : Khalifa contre-attaque. Il adresse une lettre au Président de la République. Le décret attaqué devant la Cour suprême», détaille La Tribune à sa Une.

Sur ce retrait de la gestion des ordures à l’Entente Cadak-Car, EnQuête écrit que «Khalifa Sall va saisir la Cour suprême».

«Moussa Tine (DG de l’Entente) dépose les poubelles à la Cour suprême», note Le Quotidien.

Parlant du Doing Business, ce journal indique que «le Sénégal reste dans le Top Ten» des meilleurs réformateurs.

«Le Sénégal dans le Top Ten du Doing business», ajoute L’As, précisant que le Fmi clôt la polémique sur son classement du Sénégal parmi les 25 pays les plus pauvres.

Ce qui n’est pas l’avis de Sud Quotidien qui estime que le ministre de l’Economie et le Fmi sont dans le clair-obscur sur cette question.

L’Observateur traite de l’arrestation du SG de la Ligue des prédicateurs de Kaolack (Centre) et donne «ces liaisons qui ont perdu l’imam Alioune Ndao», accusé de sermons favorables à l’Etat islamique (EI).

«Il avait des connexions avec l’imam de Kolda arrêté pour apologie du terrorisme», renseigne L’Obs.

«Arrestations de 4 présumés terroristes : Le Sénégal sur le qui-vive», titre EnQuête, soulignant que l’imam Alioune Ndao arrêté à Kaolack, 2 femmes à Guédiawaye (banlieue dakaroise) et une autre personne à Khar Yalla (banlieue dakaroise).

«Selon des sources policières, la menace est bien réelle», ajoutent nos confrères d’EnQuête.