Amour opportuniste : La tendance cougar en vogue a Dakar

Auparavant, le choix d’un partenaire plus âgé n’était pas vu d’un bon œil car la société Sénégalaise très ancrée dans ses valeurs traditionnelles et religieuses n’accepte pas certaines choses telles que le concubinage, l’infidélité et encore moins les cougars. La société parle d’une perte des valeurs car certaines femmes sans scrupules ni consciences se permettent de courir toujours derrière les jeunes garçons qui ont peut être l’âge de leurs aînés, afin d’envisager un mariage à l’ avenir. Et même si l’homme à une petite amie, la femme accepte d’être avec lui et de le financer, tout ce qui l’intéresse c’est le plaisir sexuel que lui procure le gars. D’autres femmes vont même jusqu’à se séparer de leurs maris avec qui elles ont passées plusieurs années pour aller se trouver un jeune tout frais, qui saura les satisfaire sur tous les plans. Ailleurs, certaines veuves se cherchent un second mec moins âgé que leur défunt mari. Du cote des garçons, le plaisir d’être entretenu financièrement, moralement par une dame aisée les pousse à jeter leur dévolu sur celles-ci. De plus, avec les femmes âgées c’est différent : « elles te donnent le confort, la sécurité et les filles n’apportent que des problèmes à l’infini et ce n’est pas ce que nous voulons », explique ce jeune amateur de vieille chair. Celles qui pratiquent du sport le long de la corniche de Dakar à la recherche d’une proie facile à capturer sont connues pour leur attrait des gros muscles. La nouvelle génération, qui y trouve son compte, a changé la donne. Même si cette pratique est fustigée sous nos cieux, il n’en demeure pas moins qu’elle s’accentue à la vitesse des amours opportunistes.