Aminata Mbengue Ndiaye : «Il n’y aura pas de pénurie de moutons»

«Le marché ne connaitra pas de pénurie pour la tabaski, si on considère le nombre de moutons qu’il y a déjà sur le marché sénégalais et venant des producteurs au niveau national», a déclaré le Ministre de l’élevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, qui présidait un atelier national de formation et de signature de collaboration entre l’Association des Maires du Sénégal (AMS) et l’ONG Heifer International ,ce 30 aout à Dakar.

«Chaque jour, nous recevons des rapports qui nous viennent de tous les marchés hebdomadaires du Sénégal et de tous les marchés journaliers. Et ce que nous avons comme production nationale cette année est largement supérieure à ce qu’il y’avait l’année dernière sur les marchés au niveau national”, note-t-elle.

“L’année dernière, à cette même période à Kahone, on était à 59 camions. Et ce nombre n’est rien par rapport aux milliers de camions qui arrivent. J’avais trouvé à Kahone que j’avais visité qu’il y avait 59 camions l’année dernière alors qu’à la même période cette année, il n’y avait que 9 camions. Mais, avant qu’on ne quitte, il y’avait 17 camions alignés qui devaient décharger des moutons», explique-t-elle, pour justifier ses propos du week-end dernier lorsqu’elle redoutait une pénurie.

En ce qui concerne le retard des camions convoyeurs, le ministre de l’élevage affirme que c’est au niveau des zones d’attentes. «C’est-à-dire quand le camion quitte Mali ou quitte même l’intérieur du Sénégal, il reste au niveau de certains lieux en attendant de pouvoir intégrer les grands marchés comme Dakar, Kaolack et autres. Parce que simplement la période de la tabaski tombe depuis 4 ou 5 ans sur l’hivernage. Il y a de l’herbe partout, il y a des pâturages et les gens préfèrent rester dans les pâturages avant de venir sur Dakar. En général, c’est une semaine avant la tabaski qu’il y’a le grand rush au niveau de Dakar. C’est ce qui justifie ce retard. Aujourd’hui, au niveau de certains points de vente, les gens ont déjà pris leur place, mais ce n’est par encore approvisionné», a-t-elle précisé