Amadou Ba signe à Washington 4 conventions d’un montant de 125 milliards FCFA

Amadou Bâ Ministre sénégalais de l’économie, des finances et du plan a signé, en marge des Assemblées annuelles du FMI et du groupe de la Banque mondiale tenues à Washington du 06 au 09 octobre 2016, quatre conventions de financement avec quatre Institutions financières internationale pour un montant de 125 milliards FCFA (environ 212,500 millions de dollars) annonce un communiqué de la cellule de communication de ce ministère rendu public ce dimanche.

La première convention avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a été signée vendredi dans les locaux de l’Ambassade du Sénégal à Washington. Elle représente un apport financier d’un montant de 100 millions d’euros, soit environ 65,595 milliards de FCFA destiné au financement du projet de réalisation d’une usine de traitement d’eau potable à Keur Momar Sarr (Centre). Elle a été alloués à l’Etat du Sénégal sous forme de prêt concessionnel.

« Ce financement vient compléter le coût global du projet qui s’élève à 418 millions d’euros, soit environ 274,19 milliards FCFA », souligne le ministère des finances.

La deuxième convention avec la Banque Islamique de Développement (BID), matérialise le financement partiel du Programme de développement des domaines agricoles communautaires (PRODAC), d’un montant de 72,800 millions d’euros, soit environ 47,754 milliards FCFA FCFA. Elle a été signée également vendredi avec le Président de la BID, le Dr Bandar Al-Hajjar.

Quant à la troisième convention, elle a eu lieu avec la Banque mondiale et constitue un don du Fonds Fiduciaire Multi-Donateurs pour la Protection Sociale Adaptative, pour un montant de 11,050 millions de dollars (environ 6,5 milliards de FCFA). Ce montant est destiné à prendre en charge des activités supplémentaires de l’actuel Projet d’Appui aux Filets Sociaux (PAFS). L’accord a été signé samedi au siège de la Banque mondiale avec Mme Louise CORD, Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal.

Enfin la dernière convention qui a eu lieu avec la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), a été signé samedi. Il s’agit d’un accord de prêt d’un montant de 9 millions de dollars, soit environ 5,2 milliards de FCFA. La convention est destinée à appuyer l’accès à l’eau potable des populations en milieu urbain et en milieu rural qui est placé au cœur du Plan Sénégal Emergent (PSE) à travers la construction de forages et la réhabilitation d’ouvrages de stockage de fourniture d’eau. Le projet d’alimentation en eau des îles de la Basse Casamance qui se situe dans la zone du delta du fleuve Casamance, dans la région de Ziguinchor, (450 km de Dakar), entre dans ce cadre.