Alioune Sarr annonce d’importantes mesures pour relancer la mangue casamançaise

Le ministre du commerce, de la consommation, du secteur informel, de la promotion des produits locaux et des PME a présidé ce Jeudi à Bignona un comité régional de développement spécial consacré à la filière mangue. Deux documents ont été utilisés pour conduire la rencontre. Le 1er est le diagnostic fait sur la situation de la mangue dans la région de Ziguinchor et le second est le plan d’action retenu pour améliorer la compétitivité de la mangue. L’état des lieux a montré que le Sénégal est un grand producteur de mangue ; de 6 mille tonnes en 2008 la production est passée en 8 ans à 16 mille tonnes. La Casamance à elle seule fournit 57% de la production nationale. Le diagnostic a révélé aussi que 35% de la production en mangue de la Casamance pourrissent entre les mains des producteurs. Cette situation alarmante a poussé les acteurs et le gouvernement à mettre en place un plan d’action pour redynamiser le secteur. Parmi les mesures importantes contenues dans ce plan d’action, le Ministre Alioune Sarr a annoncé la construction d’une unité semi industrielle et de conditionnement d’une valeur de 100 millions dans la région. Les acteurs de la filière mangue de la région seront aussi accompagnés dans l’ouverture au marché international : certains d’entre eux seront au salon de Berlin en Allemagne et 2016 et d’autres seront lancés dans le marché de la sous région. Ils seront aussi formés en techniques de lutte contre la mouche des mangues. L’état s’engage donc à accompagner les acteurs de la production à la commercialisation ou la consommation en passant par la transformation. C’est pourquoi, un fonds de crédit sera mis en place par le FONGIP (fonds de garanti des investissements prioritaires) à la demande du ministre. Il s’élève à 1milliard de FCFA pour financer les différentes étapes de la chaine de valeur. Pour mieux organiser les acteurs, le Ministre a signé un arrêté portant création d’une inter-filière mangue. Dans le même élan, le ministre compte organiser dans les prochaines semaines une rencontre entre les producteurs de la région de Ziguinchor et les acheteurs. L’état du Sénégal s’engage aussi à améliorer le secteur du transport et de la logistique avec notamment la réalisation de pistes de production pour faciliter l’écoulement. A la fin du CRD, le ministre et sa délégation ont visité le chantier de la plateforme économique de Bignona qui peut jouer un grand rôle dans la mise en œuvre des mesures prises par le CRD.

L.Badiane pour xibaaru.com