AIBD…Les Ouvriers en colère contre les Saoudiens

Les ouvriers de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) sont très remontés contre leur employeur le Groupe Saudi Ben Laden. Après l’annonce de leur départ pour laisser la place aux Turcs terminer les travaux, les responsables du Groupe Ben Laden avaient promis aux travailleurs de leur payer leurs quatre mois d’arriérés de salaire et leurs indemnités le 31 mars. Pressés d’entrer dans leurs fonds, les travailleurs se sont pointés très tôt hier à l’aéroport dans l’espoir de percevoir leurs pécules. Mais après quelques heures d’attente, leur espoir a fondu comme beurre sous le soleil. Ils n’ont vu la tronche d’aucun  responsable du Groupe. Mécontents, les travailleurs ont envahi l’aéroport pour bloquer les travaux. Ils ont coupé l’électricité, obligeant ainsi tous les bureaucrates à fermer leurs ordinateurs et à rentrer. Alertée, la gendarmerie de Pout a débarqué sur les lieux et interpellé trois responsables qui ont été libérés plus tard. Les 400 ouvriers sont déterminés à poursuivre leurs actions jusqu’à ce que le Groupe Saudi Ben Laden leur paie. Ils reprochent au Gouvernement de les avoir laissés à la merci du Groupe Saoudien qui est en train de finaliser ses négociations avec les Turcs.