Affaire du vieux malade mental du Point E : Ansoumana Dione interpelle le président Sall

« Ce lundi 03 octobre 2016, une triste Information a été délivrée . Il s’agit d’un vieux de plus de 80 ans, ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales qui est présentement au Point E où il vit à la belle étoile, à côté d’un tas d’immondices, non loin du Commissariat de Police. Aujourd’hui, cette affaire impose un débat sur la problématique de l’errance des malades mentaux au Sénégal ». Tels sont les propos de Ansoumana Dione.

Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (Assamm), il est monté au créneau pour s’insurger de cette état de fait. Une situation favorisée selon lui par le seul fait qu’il y a absence de cadre où prendre en charge convenablement ces personnes vulnérables.

« Si l’Hôpital psychiatrique de Thiaroye et celui de Fann ne sont pas aptes à le prendre en charge, comment pouvez-vous admettre que l’Assamm soit privée de son Siège, construit en 2004 à Kaolack, pour y prendre gratuitement en charge ces malades mentaux laissés à eux-mêmes dans les rues à travers le pays ?», s’est insurgé M. Dione.

Il a interpelé « le Président Macky Sall pour qu’il leur restitue leur outil de travail». Ce, dit-il, parce que «l’Assamm étant la seule structure reconnue par le Ministère de l’Intérieur sous le numéro 10 602 du 14 mai 2001 pour assurer une prise en charge médicale permettant aux malades mentaux errants de reprendre leur place dans la société et participer au développement du pays».