Académie de Kédougou : Cheikh Faye, pose les jalons d’une bonne collaboration avec les syndicats d’enseignants

L’inspection d’académie de Kédougou a abrité ce lundi 17 Août 2015 une réunion de prise de contact entre le nouveau maître des lieux et les responsables de syndicats d’enseignants.
En initiant cette rencontre Cheikh Faye entend traduire en actes concrets sa volonté de travailler avec toutes les familles d’acteurs un des engagements qu’il a pris il y a à une semaine de cela, lors de son installation comme nouvel inspecteur d’académie de la région de Kédougou.
« C’est une chance d’avoir et la presse et les syndicats à cette rencontre de prise de contact avec les familles d’acteurs. Il s’agira au cours de cette rencontre de faire l’état des lieux pour avoir une vision globale de l’académie, des contraintes qu’il faut lever. C’est juste un prétexte pour jeter les bases d’une collaboration franche avec tous les acteurs. Je tiens beaucoup au travail d’équipe pour que chacun puisse jouer sa partition » a précisé M Cheikh Faye, inspecteur d’académie de Kédougou.
Poser les prémices d’une bonne collaboration
Ainsi, les différents responsables de syndicats ont posé de façon responsable, les principaux obstacles à la collaboration avec l’institution non sans formuler ce qu’ils attendent du nouvel inspecteur d’académie sur la manière de conduire ce partenariat, ses modalités de mise en œuvre afin qu’il soit fécond pour mieux anticiper sur les crises.
« Vous avez compris que le syndicat est un partenaire et non un adversaire. Nous ne ferons pas le procès d’une gestion antérieure. Nous avions tout le temps souffert de cette collaboration. C’est bien d’anticiper, de gérer une crise. Quand nous sommes impliqués, nous savons quel discours tenir à nos militants. Les feuilles de déplacement c’est le véritable problème. L’acheminement des dossiers de nos militants pose beaucoup de problèmes car maintenant les syndicalistes ne gèrent aucun dossier. Tout doit passer par l’administration. Quand nous avons la pression de nos militants, nous allons mettre la pression sur l’administration » Yaya Badji, secrétaire général adjoint du SELS/section Kédougou.
Ils ont également formulé des recommandations sur la diligence dans le traitement ou la transmission des dossiers de leurs collègues enseignants, le traitement équitable de tous les syndicats, instauration du dialogue entre administration scolaire et syndicats (car rien ne peut se régler par la force),la redynamisation du comité de prévention et de gestion des crises et surtout donner une part belle à la communication afin de rendre visibles les actions.
L’inspecteur d’Académie a salué l’esprit avec lequel les responsables de syndicats ont posé les véritables obstacles qui ont freiné la collaboration entre les deux entités.
Pour la pacification de l’espace scolaire.
« Au lieu que nous soyons là à régler des conflits. Il faut qu’on essaie d’anticiper. C’est un engagement que je prends, tous les syndicats seront désormais traités de façon équitable. L’inspection d’académie de Kédougou est une jeune institution qui a besoin d’être émancipée. Nous allons tenir des rencontres périodiques. Faisons de sorte que l’école puisse continuer à briser ce cycle de la perpétuation des classes sociales »a indiqué M Cheik Faye, inspcteur d’académie de Kédougou.
L’institution est ouverte à tous les acteurs
Sur la question de la faiblesse de niveau des élèves qui passent en classe supérieure, inspecteur Lamine Fall, par ailleurs secrétaire général de l’IA a manifesté la volonté de l’institution à recevoir de tous les acteurs un appui dans la prise en charge des problèmes de l’Education.
« Les défis à relever sont énormes. Il faut trouver la solution au niveau des pratiques pédagogiques et communiquer avec les parents d’élèves, avec tous les acteurs. Cette approche peut être pertinente »a-t-il suggéré.
Sur l’épineuse et récurrente question du traitement des feuilles de déplacement ,M Cheikh Faye, inspecteur d’académie de Kédougou a promis de faire un suivi régulier afin de traduire en actes concrets l’ engagement pris par le gouvernement de faire des contraintes constatées de par le passé de vieux souvenirs notamment dans la région de Kédougou. Il a également prévu d’organiser avec tous les acteurs une rencontre d’évaluation des performances de l’académie de Kédougou.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com