Abdou Aziz Kébé : incompétence, inaptitude ou méconnaissance ?

Le Président Macky Sall a certainement voulu satisfaire son « père et ami », Cheikh Abdoul Aziz Sy Al Amine et la communauté Tidiane de Tivaouane en nommant un des leurs, Abdou Aziz Kébé, Délégué Général au Pèlerinage à la Mecque. Parce qu’il est arabophone, islamologue et universitaire, le Président de la République a certainement cru qu’il aurait été bien indiqué pour assumer cette charge. Mais la bonne parole ne s’accommode pas toujours d’un esprit de méthode. Les terribles failles notées dès l’entame de sa mission rendent compte soit d’une incompétence flagrante, d’une inaptitude irréfutable ou d’une totale méconnaissance des exigences managériales du pèlerinage.

Le controversé Mamadou Sy Tounkara, animateur de l’émission Sénégal Ca kanam à la 2s Tv, a, dans un article publié le 03 Mai 2016, tôt alerté sur la nomination de Abdou Aziz Kébé à la tête de la Délégation générale du Pèlerinage à la Mecque. Il « n’a pas le profil de l’emploi », a-t-il averti.

Beaucoup ont lu dans cette sortie des indices de méchanceté, d’autres y ont déchiffré des charges de jalousie. Mais il a bien argumenté et l’histoire lui donne aujourd’hui raison.

Les premiers actes et pas posés par Abdou Aziz Kébé sont les indications notoires d’une incapacité à manager convenablement, avec efficacité et efficience, le Pèlerinage à la Mecque qui exige un fécond esprit d’avant-garde, d’organisation, de méthode et d’anticipation.

Les premières failles notées sont éloquentes. Une centaine de pèlerins bloqués à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Des formalités dûment accomplies mais des visas introuvables. Des pèlerins convoqués dans un hangar vide. Des voyagistes privés défaillants. Un Délégué général visible nulle part. A Médine, des pèlerins sénégalais humiliés, expulsés de l’hôtel et abandonnés à eux-mêmes à cause de voyagistes sans aucun esprit sérieux.

Ainsi sont les premiers échos reçus du Pèlerinage à la Mecque dont le Délégué général vient juste d’être nommé par décret présidentiel. Mais l’erreur de Macky Sall est double.

Il a voulu satisfaire deux confréries importantes par un jeu d’équilibre qui fait de Abdou Aziz Kébé de Tivaouane le Délégué général au Pèlerinage et de Dr. Khadim Sylla de Touba, son adjoint. C’est intelligent et astucieux. Mais l’inefficacité rend amorphe le jeu d’équilibre.

L’appartenance à une famille confrérique, l’intercession d’une autorité religieuse et la quête de réseaux maraboutiques clientélistes n’est pas un sésame pour la réussite de missions, dussent-elles être religieuses, qui exigent une expérience avérée et un sens expert de l’organisation.

Un immense préjudice est porté à ces centaines de pèlerins sénégalais qui, en plus de l’épreuve du rituel du pèlerinage, sont aussi soumis à d’insoutenables tourments et tracas à cause d’une organisation défectueuse et défaillante.
Macky Sall devrait, sans aucune débonnaireté, en tirer toutes les conséquences

Pape Ndiaye de rewmi

1 Comment

  1. Il ne faut pas aller trop vite en besogne.
    Il vient d’être nommé.
    Un bilan sera présenté au terme du pèlerinage.
    C’est un homme sérieux, face à des sénégalais pas sérieux.
    Patience.

Les commentaires sont fermés.