7 signes qui annoncent que la dépression

Une dépression nerveuse n’est pas une maladie physique ou mentale en tant que telle, mais elle pourrait bien être le signe avant-coureur d’un problème sérieux comme l’anxiété ou un état dépressif (dépression majeure). Il existe plusieurs indices physiques, psychologiques et émotionnels de cet état, parfois difficiles à détecter. Prêtez attention aux signes et symptômes, principalement les sept listés ci-dessous, et consultez…

1- Vous n’arrivez plus à vous concentrer

À court terme, le stress peut dynamiser votre cerveau en sécrétant des hormones qui favorisent la mémorisation et la concentration. Cependant, la tension permanente produit l’effet contraire et peut provoquer un déficit d’attention durant les activités : travail, conduite…

Procurez-vous un ensemble de jeux, de mots croisés et de livres à colorier conçus pour évacuer la tension et favoriser le retour au calme.

2- Vous avez toujours faim

Dans certains cas, la faim constante peut être liée à la dépression nerveuse. Lorsque les effets de l’adrénaline se dissipent, le cortisol envoie à l’organisme le signal de reconstituer ses réserves d’énergie avec de la nourriture. L’organisme est biologiquement programmé pour vous envoyer le signal de manger même s’il n’en a pas réellement besoin. Un sondage de l’American Psychological Association révèle que dans un groupe composé de 3 000 adultes, 40 % gèrent leur stress en mangeant leurs émotions.

3- Votre estomac réagit avec colère

Les maux de ventre et les crampes sont des manifestations courantes du stress et de l’anxiété. Si vous détectez un ensemble de symptômes comprenant douleurs abdominales, constipation, ballonnements, gaz et diarrhée, il se pourrait que vous souffriez du syndrome du côlon irritable (SCI) que certaines études relient notamment à l’anxiété. Si vous croyez souffrir du SCI, demandez à votre médecin de vous suggérer des moyens pour vous soulager tant au niveau physique qu’émotionnel.

4- Vous ne vous souciez plus de votre apparence

Vous renversez du café sur vous et ne faites même pas l’effort de la nettoyer. Vous mettez cela sur le dos de la paresse, mais cette indifférence pourrait être le signe précurseur d’un problème plus complexe. Le stress grève le corps et l’esprit en drainant votre énergie. Un sentiment d’apathie accompagne souvent ce type de fatigue. Les médecins estiment que la démarche pour se donner une apparence soignée peut paraître démesurée pour les personnes atteintes de problèmes de santé mentale.

5- Vous faites le gros dos

Dans une étude de l’université de San Francisco en 2012, on a fait déambuler 110 étudiants dans un corridor avec, tout d’abord, le dos voûté, puis ensuite en sautillant tout le long du couloir. Les participants ont affirmé d’emblée que la position voûtée leur avait fait perdre de l’énergie, alors que sautiller les avait stimulés. Une mauvaise posture pourrait être le signe d’une humeur dépressive.

6- un nez hyperactif

Si votre maison tenue à la perfection commence à sentir sale, il est temps de vérifier votre niveau de stress. À l’Université du Wisconsin (Madison), des sujets confrontés à des images bouleversantes (accidents ou de guerre) ont constaté que leur cerveau avait transformé des odeurs neutres en senteurs nauséabondes. Et plus leur tension augmentait, plus l’intensité de l’odeur s’accentuait. Les chercheurs en ont conclu que les mauvaises odeurs pouvaient accroître l’anxiété et entrainer même une détresse psychologique.

7- Vous êtes persuadée qu’il va arriver un malheur

Vous êtes toujours inquiète sans raison évidente ? Vous pourriez être plus à risque de souffrir d’une dépression nerveuse. La présence d’un fort stress peut transformer les petits soucis quotidiens en problèmes insurmontables. Un excès de paranoïa peut indiquer un trouble de l’anxiété non diagnostiqué, en particulier si vos peurs entravent votre travail et votre vie sociale.