48 heures de journées sans tickets à l’Ugb

A l’Uuniversité Gaston Berger (Ugb) de Saint Louis, la situation reste toujours tendue. Les étudiants qui continuent de ruminer leur courroux ont décidé de se restaurer et de s’en aller. On mange et on s’en va. C’est un mot d’ordre donné par la Commission sociale qui a décrété 48 heures de journées sans tickets. Cette décision a été prise pour dénoncer «la lenteur des travaux des modules». Et selon le Sg de la COM-SOC Alpha Mamadou Sall, les motifs de ce mot d’ordre sont : la lenteur des travaux d’installation des modules devant abriter quelques nouveaux bacheliers, le défaut d’approvisionnement de la quincaillerie, le manque criant de médicaments dans la pharmacie. Cette situation constitue une réelle perte pour les repreneurs.