2500 indigents indigents pris en charge à Rufisque

Dans la cadre de la journée de mobilisation pour la Couverture maladie universelle (Cmu), prévue le 10 juin prochain au jardin public, la municipalité de Rufisque a annoncé que le maire Daouda Niang a débloqué une enveloppe de 11,250 millions pour la prise en charge médicale de 2 500 Rufisquois d’ici à la fin de son quinquennat. Selon Sophie Cissé, le chef du service social, cela «concerne les personnes vivant une situation extrême et exclut ainsi tout quota de responsables politiques qui souvent font prendre en charge leurs militants au détriment des nécessiteux. «Seuls les cas d’indigence extrême seront admis dans les mutuelles et des visites à domicile pour mieux trier, classer et centraliser les demandes de secours, d’aides et de subvention sont en cours. Nous avons ciblé les personnes les plus défavorisées telles que les femmes veuves, les orphelines et les personnes à mobilité réduite, les familles sans revenu», conclut- elle.
Pour le président de la fédération des mutuelles de santé du département de Rufisque, pour l’enrôlement dans les mutuelles de santé, une partie de la somme des bénéficiaires, 50 à 80 % les médicaments achetés par les patients dans les districts et hôpitaux et dans les officines privées sélectionnées seront endossés par la structure. « Pour les ordonnances payées dans les structures privées, l’adhérent doit payer 50% et la mutuelle prend en charge le reste et 30 % s’ils sont au niveau des différents districts. La consultation de 1500 est réduite à 300 francs Cfa. L’adhérent peut faire bénéficier des soins à sa femme et ses enfants, mais, le plafond pour la prise en charge est de 30 000 par adhérent » soutient Djiby Guèye qui rappelle « les personnes souffrant de maladies chroniques sont exclues de ce projet.