241 morts par noyade au Sénégal en 2014

Le beau temps persistant de l’été peut-être dangereux voire mortel, et pour cause. La direction de la protection civile a recensé 241 cas de noyades dont plus de 200 décès enregistrés l’année dernière, soit 4 décès par jours dans les plages sénégalaises. Le littoral Sénégalais n’est pas épargné, triste reflet des chiffres au plan national. Ce ne sont pas moins de 241 jeunes et séniors qui périssent dans nos plages. Des chiffres effarants et un triste bilan qui s’explique en partie par les fortes chaleurs incitant davantage de sénégalais à la baignade. Dans la majorité des cas, les noyades se passent sur les plages interdites ou non autorisées. A Dakar, les plages interdites de Baignade sont celle de Soumbédioune, Almadies1, Mamelles, Université, Mermoz, Virage, Institut Pasteur, Lat Dior, Parcelles-Assainies, Guédiawaye (Hamo 3 à 6), Malika, Cap des Biches, Port autonome de Dakar, Hann, Sococim, Ex-Bata (Rufisque), Niague et Bargny Minam. Les causes des noyades : l’absence de consignes ou mesures de sécurité des autorités ou des maîtres-nageurs. «Quand il fait presque 40 degrés à l’ombre, forcément les gens, sur la plage, ont envie de profiter. La notion de fortes chaleurs sur le sable, le contraste avec l’eau, peuvent avoir des répercussions sur le corps de certaines personnes », a souligné le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo. Ce dernier remettait ce week-end à Rufisque du matériel de lutte contre les noyades. –