1700 prisonniers de Rebeuss engagent une grève de la faim

Mille sept cents pensionnaires de la prison de Rebeuss ont entamé hier, jeudi 15 septembre, une grève de la faim de trois jours. Les grévistes sont essentiellement les prisonniers incarcérés dans les cellules 3 (250) et 4 (247). Ceux des chambres 9, 10 et 47 ainsi les mineurs de la cellule 11 ont rejoint le mouvement. Les grévistes de la faim dénoncent leurs mauvaises conditions de séjour carcéral.

Ils ont décidé de se lancer dans le combat lorsque, le jour de la Tabaski, la Direction de l’administration pénitentiaire a décidé de muter les occupants du secteur 5 de la prison de Rebeuss au niveau des chambres 9 et 10.

Une mesure qui complique davantage le quotidien des pensionnaires de la maison d’arrêt, qui sont déjà confrontés au surpeuplement, à la mauvaise alimentation, au manque d’eau dans certaines cellules et aux longues détentions avant jugement.

En guise de représailles, l’administration pénitentiaire a interdit les visites, prévues les mardi, jeudi et vendredi ainsi que les repas venus de l’extérieur, et muté à la maison d’arrêt et de correction de Thiès trois prisonniers présentés comme les instigateurs de la grève.
Des mesures qui ne semblent pas entamer la détermination des grévistes. Ces derniers comptent brûler des matelas au troisième et dernier jour de leur mouvement.  (Source : Wal fajdri)