Voici pourquoi les enfants premiers-nés sont plus intelligents que leurs frères et sœurs

Êtes-vous né le premier dans votre famille? Toutes nos félicitations. Si vous êtes l’aîné(e) parmi vos frères et sœurs, vous êtes probablement celui/celle qui a le Quotient Intellectuel le plus élevé.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs de l’Université des économistes d’Édimbourg au Royaume-Uni, et celle de Sydney, ont utilisé des données recueillies par le Bureau Américain des Statistiques du Travail qui ont fait des tests sur 5000 enfants, les suivant de leur naissance jusqu’à leurs 14 ans. Évidemment, il a fallu prendre certains facteurs en compte tels que les antécédents familiaux, et le contexte économique. Mais le résultat est formel : les aînés ont obtenu de meilleures notes, notamment en lecture et vocabulaire.

Fondamentalement, le comportement des parents change les enfants. Les premiers-nés sont apparemment plus soutenus lorsqu’ils sont jeunes. En vérité, tout est dans l’éducation et non dans la biologie ! Les aînés étant les seuls enfants de la fratrie à avoir profité durant une durée déterminée de l’attention de leurs parents rien que pour eux, cela a influencé leur QI.

En effet, les parents ont pu ainsi avoir plus de temps pour leur inculquer certaines choses, tandis que les petits frères et sœurs doivent partager le savoir qu’on leur transmet dès leur naissance.

Selon l’étude, qui a été publiée dans le Journal of Human Resources, cela ne veut pas dire que les parents n’aiment pas autant les plus jeunes enfants qui viennent après.

C’est simplement que les mamans et les papas passent moins de temps à mener des activités de stimulation cérébrale avec ces derniers. Pas autant de temps de lecture, de pratique musicale, et ainsi de suite – des choses qui aident au développement.

En outre, il semble que les parents sont plus susceptibles de prendre des risques accrus avec le deuxième et troisième enfant, etc. Ils sont plus susceptibles de fumer, par exemple.

Le Dr Ana Nuevo-Chiquero a déclaré que les résultats pourraient expliquer les différences de résultats observées dans l’éducation et l’emploi.

Les études révèlent que les enfants nés en premier sont généralement plus brillants et plus ambitieux. L’une des études menée par l’Université d’Essex a montré que l’enfant aîné est 16% plus susceptible de poursuivre des études supérieures.

Leurs résultats ne peuvent  être appliqués à des familles de façon individuelle. Vous pourriez être le plus jeune enfant et vous pourriez faire de grandes choses. Si oui, bien fait.

Afrikmag

Partager

Laisser un commentaire