Yaya Jammeh libère par  »clémence » 85 prisonniers…Et ce n’est pas une erreur !

Le président Yaya Jammeh a libéré un groupe de 85 prisonniers dont un ancien directeur de l’Agence nationale de répression de la drogue (NDEA), Bun Sanneh, et un ex-directeur adjoint de la police nationale, Modou Gaye, annonce un communiqué de la présidence gambienne paru dimanche.

La mesure a été prise dans le cadre de l’exercice des prérogatives conférées au chef de l’Etat gambien, explique le communiqué, ajoutant que ce dernier a fait preuve de ‘’clémence ».

Plusieurs des personnes qui ont bénéficié de la grâce présidentielle étaient en détention à la prison centrale de Mile Two, où Sanneh et Gaye purgeaient des peines de plus de cinq ans.

Bun Sanneh avait été reconnu coupable de corruption et jeté en prison alors que Modou Gaye était impliqué dans une tentative de coup d’Etat, en compagnie de l’ancien chef de l’armée, Lang Tombong Tamba, et mis en prison en 2009.

Hamadi Sowe, un marabout coupable de liens compromettants avec l’ancien comptable général, Alieu Jobe, lors du putsch avorté de 2006 dirigé par Ndure Cham actuellement en fuite figure parmi les personnes élargies.

Le président Jammeh a déclaré que ce geste de clémence a été fait dans un esprit de pardon de tout musulman en ce mois de Ramadan qui a commencé le 18 juin en Gambie.

Le dirigeant gambien a rappelé à ses concitoyens qu’il était de sa responsabilité de faire preuve de compassion et de pardon à l’égard de ceux qui se sont écartés de la loi et qu’il leur donnait ainsi l’occasion de retourner à leurs foyers.