Yahya Jammeh, un président impoli…Un enfant terrible de 49 ans qui insulte un vieux de 89 ans

Quelle honte pour nos frères gambiens d’avoir un président impoli qui ne respecte même pas ses aînés. Voici un homme qui se dit musulman et fière de l’être, qui insulte le président d’un pays souverain, et qui ose s’en prendre à un ancien président qui a 40 ans de plus que lui. Yahya à 498 ans et Wade a 89 ans. Mais Yahya Jammeh dit de Wade qu’il est un homme arrogant et le traite de « pire chose qui soit arrivé à la Gambie »…
Yahy le drogué s’est trompé car la pire des choses qui a pu arriver à la Gambie, c’est lui, le diable de Kanilaï…
Voici un jeune drogué, broussard qui devient président par la force, terrorise son peuple et il ose donner des leçons au Sénégal…Mais quel impoli…
Voici les injures de Yahya le fou à l’endroit de Wade :
‘’Dès ma première rencontre avec le président Abdoulaye Wade, j’ai tout de suite su qu’il était la pire des choses qui pouvait arriver à la Gambie. Mais je l’ai prévenu de ne pas mettre sa tête sans cheveux sur mon chemin’’, dit-il. Ce qui a provoqué un rire général dans la foule. Et Jammeh d’en profiter pour faire de succulentes révélations : ‘’Wade ne s’est jamais référé à moi comme Monsieur le Président Jammeh. Il m’appelait toujours « Toi Yahya Jammeh! Il est vraiment arrogant.’’ D’ailleurs, dit Jammeh, lorsque le Président Wade est arrivé au pouvoir, sa première déclaration a été de dire qu’il n’avait plus besoin de la Gambie pour la médiation dans le conflit armé en Casamance. ‘’Et Wade est allé plus loin dans le cadre de sa politique délibérée de confrontation avec la Gambie pour, non seulement fermer la frontière, mais aussi faire en sorte que le Sénégal soit un sanctuaire aux dissidents et aux ennemis de la Gambie», a déclaré Jammeh.
Xibaaru patriote

2 Comments

  1. je pense qu’il est de s’occuper sérieusement de ce cas jammeh. Ce fou devient de plus en plus un danger sur la cohésion et la stabilité sous régionale

  2. e pense qu’il est temps de s’occuper sérieusement de ce cas jammeh. Ce fou devient de plus en plus un danger sur la cohésion et la stabilité sous régionale

Les commentaires sont fermés.