« Vous me parler d’Ama Baldé… », Modou LO

Je Le Dis et le répète, ce ne sont plus les promoteurs qui montent les combats. Il y a des affiches qui s’imposent. Chacun se trace sa trajectoire. Une fois encore, je ne fais pas de fixation sur un adversaire. Mes potentiels adversaires sont nombreux. Tout est possible en lutte. Tout le monde peut affronter n’importe qui. Il y a une redistribution des cartes de l’arène. Je ne défie personne, je ne citerai le nom de potentiel adversaire. Mais si ça doit arriver, ça se fera sans problème. Tout lutteur rêve de devenir « roi des arènes ». Dans tout ce que je fais, je vise le sommet. Si un promoteur me propose un bon cachet, je vais lutter. Vous me parlez de chance à accorder à un jeune comme Ama Baldé. Mais lui, il est dans la Cour des grands. Pour moi, il n’y a pas de petit lutteur… », sert Modou LO.

 Revenant sur sa victoire sur Gris Bordeaux, le roc des Parcelles Assainies précise: « Je l’ai gêné. Pour un combat aussi rapproché, il ne pouvait pas m’atteindre. Il a tenté de frapper sans m’inquiéter… ».