Voici l’historique du Siège de l’ASSAMM, en prélude à la visite du Président Macky SALL à Kaolack.

 En prélude à la visite du chef de l’Etat Macky SALL à Kaolack ce lundi, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux, revient sur l’historique du Siège de ladite Association, construit dans cette Ville carrefour. Parmi les objectifs de l’ASSAMM, créée le 1er août de l’an 2000, figure le traitement des malades mentaux errants et leur réintégration au plan socio-économique. Ainsi, pour réaliser ces nobles ambitions, nous avions envoyé auprès de la Commune de Kaolack, une demande d’octroi de terrain, enregistrée sous le n°2088 du 09 décembre 2001. A son tour, le Maire d’alors, Maître Ibrahima BEYE, saisit l’Inspecteur des Domaine à Kaolack, par un courrier n°421 du 23 novembre 2001, donnant ainsi une suite favorable à notre demande. Et, le 07 janvier 2003, le chef de l’Inspection à l’époque, Monsieur Yaya SOW, signe le titre foncier n°912, Lot n° HL au nord de Bouchra, avec comme Requérant : ASSAMM. Auparavant, le 22 novembre 2002, Ansoumana DIONE avait été reçu en audience par le Président Abdoulaye WADE pour nous aider à résoudre ce problème de l’errance des malades mentaux au Sénégal. Alors, le vendredi 10 janvier 2003, le même Ansoumana DIONE prit part à une réunion au Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale, sous la présidence du Ministre Awa GUEYE KEBE, en présence de l’Architecte Monsieur Abou Békrine GUEYE, de GUEYE ARCHI – URBA, situé à l’Immeuble Belle Dame Couture. D’ailleurs, pendant plusieurs jours, Ansoumana DIONE a dû travailler ferme dans cet endroit, en face de la Place de l’Obélisque, devenue aujourd’hui, Place de la Nation, pour la confection du plan architectural de ce centre d’accueil, de soins et de réinsertion de malades mentaux. Le 14 mai 2004, l’Entreprise GETRAN de Monsieur Mar THIAM, entame les travaux de construction de la structure, finalement réceptionnée le 1 er avril 2013, sans la présence d’Ansoumana DIONE, par l’ex-Premier Ministre Madame Aminata TOURE, accompagnée du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK. Qui, pourtant, avait refusé, avant Madame Awa GUEYE KEBE, d’accompagner l’ASSAMM pour la réalisation de cet important projet de société. Et, depuis lors, Ansoumana DIONE et compagnie n’ont plus accès à leur seul outil de travail, illégalement rebaptisé feu Imam Assane CISSE et transformé en un centre de formation avicole, qui n’est toujours pas fonctionnel, les malades mentaux errants, condamnés à errer dans les rues, avec tout ce que cela comporte comme danger pour eux-mêmes et pour la sécurité publique. Maintenant, il appartient au Président Macky SALL de corriger cette grosse injustice, déjà condamnée par l’ensemble du peuple sénégalais. Sinon, cette forfaiture sera considérée comme étant le point le plus sombre de bilan en 2019.

Rufisque, le 16 octobre 2016

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)