Vœux présidentiels…Comment le Président veut occuper la fin de son mandat ?

L’Emploi, la Santé, les Infrastructures et la poursuite des Réformes, entre autres questions, seront au cœur du discours de fin d’année du président Macky Sall pour 2016, dernière année pleine de son quinquennat.
Les vœux du président de la République au soir du 31 décembre sont devenus un rituel incontournable qui lui permet de faire un bilan de l’année qui s’achève et de tracer les grandes lignes de ce qu’il voudrait réaliser pour l’an prochain. Ainsi, demain, à l’occasion de la nouvelle année, Macky Sall prendra-t-il la parole pour s’adresser aux Sénégalais lors d’une allocution télévisée au cours de laquelle il précisera le sens de son action jusqu’à 2017. Et comment espère-t-il renouer avec les Sénégalais ? Le tout est contenu dans son discours de fin d’année auquel a contribué énormément une très grande personnalité du secteur privé connu pour son ingéniosité et ses innovations. Il devrait se draper dans les habits de « père de la Nation », garant de son unité, pour trouver les mots justes et prometteurs lors de ses vœux. Pour cet exercice de la Saint-Sylvestre, il devrait, à coup sûr, d’après son entourage appelé une nouvelle fois à « l’unité nationale » face à la menace terroriste. Il entend « maintenir les fils de l’unité nationale », affirme-t-on au Palais. Il exhortera les Sénégalais à « se rassembler, s’unir et s’accorder face aux périls terroristes. Mais ce sera aussi l’occasion pour lui d’esquisser son année 2016, la dernière avant la présidentielle de 2017 », confie son entourage. Sans surprise, Macky Sall devrait réaffirmer le maintien du cap politique et la poursuite du mouvement de réforme pour stimuler la croissance et faire baisser le chômage. Pour dire que le président Sall, bien qu’il ait créé près de « 60.000 emplois officiels » sur ces trois dernières années, il sera question lors de son adresse à la Nation, « d’emploi et de travail, des façons d’améliorer la vie de la jeunesse, et plus généralement, des ambitions pour le Sénégal en 2016 » ainsi que « des projets concrets pour améliorer la vie quotidienne des Sénégalais, que le président pourrait évoquer dans ses vœux ce 31 décembre. En réalité, lors de ses vœux présidentiels, le président de la République devrait, selon nos informations, mettre l’accent sur des projets sociétaux et institutionnels, après près de trois années de gouvernance. S’il est tant vrai que deux ans et demi après l’élection du 4ème président, les attentes des Sénégalais sont toujours fortes, notamment en matière d’emploi, le président de la République mise sur son Programme triennal d’investissements publics (Ptip) 2016-2018 d’un coût global de 3 866 milliards F Cfa. En effet, des investissements lourds de plus de 200 milliards F Cfa sont prévus avec la construction, dans le cadre de la prise en charge des maladies chroniques, des centres de Dialyse des hôpitaux dans plusieurs régions du pays. Macky Sall a prévu d’entamer, dès 2016, le prolongement de l’autoroute à péage de Dias-Mbour et Thiès, le Train express Dakar-Aibd, Ilâ Touba. Ces travaux devront coûter au trésor public, respectivement, 11, 20 et 12 milliards F Cfa. Ce n’est pas tout. Puis qu’en dehors de ces projets phares de Macky Sall, il est prévu, dans le budget 2016, le financement des Domaines agricoles communautaires (Dac), les projets d’équipements du monde rural, les corridors céréaliers. Nouveauté, Macky Sall engagerait aussi un vaste projet pour la jeunesse. « Nous pouvons faire beaucoup plus et beaucoup mieux », souligne ce fidèle visiteur du soir. « Il faut redonner de l’espoir, montrer que l’Apr peut refaire fonctionner l’ascenseur républicain », renchérit ce proche de Macky.
Autre sujet évoqué, une réforme institutionnelle dont le calendrier pourrait être fixé en 2016. L’exécutif entend achever ces grands chantiers économiques au plus vite. Car l’agenda de 2016 sera marqué par les élections et le référendum de mai. Pour certains de ses proches, 2016 c’est le nouvel horizon.

Rewmi