Viol d’une mineure…Gorgui Ndiaye tombe dans son propre piège et prend 10 ans de prison ferme

Il est finalement tombé dans la tombe qu’il a malicieusement creusée pour d’autres. Car après avoir entretenu des rapports sexuels avec Nd. D, âgées seulement de 13 ans, à plusieurs reprises, Gorgui Ndiaye, animé  par une jaloux  débordant est voir la maman mineur pour la faire savoir que sa fille couchait avec ses copain dans  la maison familiale. Mais cette dénonciation s’est retourner contre le dénonciateur. Puisque la maman de la fillette a dare-dare cessé ses activités commerciales revenir à la maison pour en savoir plus. Une fois sur place, elle a soumis à sa fillette à d’intense interrogation. Non satisfait des réponses fournies par la gamine, la dame l’a conduit au poste de santé.  Sur place elle a failli tombée en syncope. Puisque la consultation médicale a révélé que la fillette a perdu sa virginité depuis longtemps. Sur ce, la fille a avoué qu’elle entretenait des relations sexuelle avec son accusateur Gorgui Ndiaye avant même   l’âge de 13 ans. Pis, elle a avoué  avoir entretenu de rapports sexuelles avec un certains Samba Sow  sur   instruction de Gorgui Ndiaye. Mais puisque Samba Sow est introuvable seul Gorgui Ndiaye a finalement été interpellé. Attrait, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar hier,  pour répondre des délits de viol et pédophilie, le  dénonciateur nié les faits durant toute la durée de son procès. Mais sans succès. Puisque ce dénonciateur est finit par  tomber dans son propre piège. Car le mis en cause avait  confondu par sa déclaration à   la  police. « Elle n’était pas vierge. Je ne l’ai pas violée, mais j’ai couché avec elle à deux reprises » avait soutenu Gorgui Ndiaye. Ce dernier a aussi déclaré  aux  limiers que « je ne suis pas le seul, avec qui, elle entretient des rapports».

Face à  toutes ces   contradictions,  le ministère public  a estimé, dans  son réquisitoire,  que  les faits sont constants. Car, a-t-on conclut, il y a eu conjonction sexuelle. « C’est lui qui a aiguisé le couteau qui l’a tué » a indiqué  le Procureur  pour qui,  le système de défense du prévenu est que la  fille était consentante et qu’elle n’était pas vierge.  Sur cette base, le parquet demandé à ce que Gorgui Ndiaye soit déclaré coupable et condamné à 10 ans ferme. De son côté, la défense a plaidé le doute. Car, selon l’avocat, le procès-verbal n’a  pas montré de  preuve que la fille a été violée. Pour la robe noire   qui a estimé « cette histoire est floue »  c’est  plutôt  la dénonciation qui a fait mal à la victime. C’est  la raison pour laquelle, elle a, d’après l’avocat,  cherché à enfoncer   Gorgui Ndiaye. Lui emboitant, Me Ngom, l’autre avocat s’est interrogé  pourquoi Samba Sow, n’a pas été invité dans ce dossier, mais plutôt  Gorgui Ndiaye. Ainsi, Me Ngom a plaidé  pour la  relaxe au bénéfice du doute.

Pour le tribunal les faits sont établis. Dès  lors,   la sentence est  prononcée.  Ainsi,  le tribunal  a déclaré Gorgui Ndiaye coupable. Il l’a condamné  à peine maximale soit  10 ans ferme et à payer la somme de 600.000 frs à la plaignante.