Brit­ney Spears n’a pas appré­cié la petite pique que lui a envoyée Katy Perry et elle a répliqué en citant Jésus en personne.

En trou­vant l’amour, Brit­ney Spears aurait-elle aussi trouvé la séré­nité et la paix de l’es­prit ? La chan­teuse, dont on a pu voir un sein dépas­ser sur scène il y a quelques jours, est en tout cas bien loin de ses frasques d’an­tan. Elle n’a pas du tout appré­cié qu’une de ses consœurs fasse remon­ter à la surface cet obscur passé. Inter­ro­gée ce dimanche 12 février à l’oc­ca­sion des Grammy Awards, Katy Perry a expliqué que si elle n’avait pas sorti de nouvel album depuis 2014, c’était avant tout pour prendre soin d’elle-même et de son bien-être. Quand son inter­vie­weur lui a demandé si ça avait fonc­tionné, elle a assuré que ça avait marché : « Fantas­tique­ment bien ! Et au moins, je ne me suis pas rasé le crâne ! » Une réflexion qui visait sans doute le fameux épisode de pétage de plombs où Brit­ney Spears s’était elle-même tondu les cheveux il y a dix ans.

Pas fran­che­ment flat­tée qu’on se serve de ce volet de son histoire pour dési­gner le moment où on touche le fond, Brit­ney Spears ne s’est pas lais­sée piéti­ner par Katy Perry et a utilisé Twit­ter pour livrer le fond de sa pensée en citant l’évan­gile selon Luc : « Ce qu’elle dit vient de ce qui remplit son cœur », a commenté l’in­ter­prète de Toxic en accom­pa­gnant son message d’un petit cœur qui veut tout dire. Ce cordial échange nous pousse à croire que Brit­ney Spears n’est pas allée jusqu’à lire un autre passage biblique, celui qui dit : « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi la gauche. »

Voici

PARTAGER