Une musulmane quitte un meeting de Donald Trump sous les huées

Une femme musulmane coiffée d’un hijab qui assistait vendredi 8 janvier 2016 à un meeting de Donald Trump en Caroline du Sud a été priée de quitter les lieux sous les huées.
Le message de Rose Hamid était inscrit sur son tee-shirt : « Salam, je viens en paix ». Cette hôtesse de l’air de 56 ans était venue assister à une réunion de Donald Trump dans l’espoir de montrer que tous les musulmans n’étaient pas des terroristes.
Ses voisins ont d’abord été polis, parfois même amicaux, certains lui serrant la main. Mais lorsqu’elle s’est levée pour protester pacifiquement contre la rhétorique anti-musulmane du candidat, la foule s’est mise à crier : « Trump, Trump, Trump », et la sécurité l’a escortée hors de la salle, sous les cris d’hostilité.
« Je crois sincèrement que si les gens se connaissent, peuvent se parler, ils n’auront plus peur les uns des autres, et pourront se débarrasser de leur haine littéralement. C’était donc vraiment mon objectif, montrer que les musulmans n’ont rien d’effrayant », a expliqué par la suite Rose Hamid sur CNN.

Mais cette tentative s’est soldée par un échec. « Fous le camp », a crié une partie de la foule, tandis que quelqu’un lui demandait si elle portait une bombe. Donald Trump, lui, a inversé les rôles. « La haine contre nous est incroyable. C’est leur haine, pas la nôtre », a-t-il déclaré après l’expulsion de la manifestante.