Une jeune fille attire dans un immeuble son « mbaraan » qui se fait agresser par son amant

Si cela était à refaire, A. Fall n’allait jamais s’amouracher de M. Diop, une jeune fille qui lui avait été présenté par un de ses amis. Cette dernière, qui avait déjà un amant et pour qui le commerçant n’était qu’un « mbaraan », est accusée d’avoir donné rendez-vous au commerçant dans un immeuble de la rue 9 où ce dernier se fera agresser sous la menace d’un couteau par M. Fall, l’amant de M. Diop.

L’agresseur a justifié son acte par le fait que le commerçant détenait des photos compromettantes de la jeune fille et qu’il menaçait de les publier dans les réseaux sociaux.

La jeune fille, l’amant et l’ami entremetteur qui avait mis en relation le commerçant et la fille, ont été déféré au parquet pour association de malfaiteurs, agression à main armée et complicité.