Une femme Djinn « bouffe » les 100 millions de Mame Birame Gningue

Victime d’une bande malfaiteurs composée d’un charlatan, de deux rabatteurs, et d’une dame présentée comme une djinn, Mame Birame Gningue a vu toute sa fortune fondre comme beurre au soleil, rapporte « L’Observateur ». Au total, plus de 100 millions F Cfa lui ont été soutirés.

Arnaqué et ruiné, Mame Birame Gningue est allé rencontrer le commissaire de police de Pikine auquel il s’est confié. Il explique avoir fait la connaissance, il y a plusieurs mois, de M Diarra, un individu qu’il avait aidé à régler un litige foncier en lui attribuant deux terrains à Diass non loin du nouvel aéroport Aibd. Depuis, l’individu pour lui montrer sa reconnaissance, le fréquentait régulièrement et venait lui rendre visite à son agence immobilière à Keur Massar. Voyant que l’agence ne désemplissait pas, M Diarra a alors proposé de lui trouver un marabout capable par des séries de prières et d’aumônes de le rendre riche comme Crésus.

Mame Birame Gningue mord à l’hameçon de M Diarra qui lui présente M Barro alias Pa Diallo, un charlatan très versé dans les pratiques mystiques. Ce dernier après une série de bains, fera porter des gris-gris aux reins à l’entrepreneur. Chose qui lui fera perdre toute capacité de discernement. Il devient alors un objet entre les mains du charlatan à qui il obéît au doigt et à l’œil.

« Je n’étais plus moi-même si bien que lorsqu’il m’a réclamé 40 millions pour l’achat de bœufs destinés au sacrifice, je n’ai pas hésité », souffle Mame Biram Gningue, qui sera plus tard conduit en pleine nuit, au bord de la mer où des voix vont s’adresser à lui dans l’obscurité.

Par la suite, le charlatan et ses complices vont montrer à l’entrepreneur une mallette remplie de billets de banque, lui disant que cet argent pouvait lui revenir s’il acceptait de remettre, en guise d’offrande 35 millions aux djinns. Mame Birame Gningue s’exécute en mettant en vente ses 3 maisons et un terrain. Le produit de la vente est remis aux deux individus qui ne vont plus se retenir pour déplumer le pauvre bonhomme.

Le clou de l’affaire, c’est lorsqu’on présente à Mame Birame Gningue une dame du nom de A Ly, présentée comme une djinn, pour qu’elle convole en justes noces avec l’entrepreneur qui est invité à verser une dot de 8 millions de nos francs et la même somme pour habiller la mariée.

C’était le dernier acte de l’escroquerie avant que le charlatan, ses deux rabatteurs et la dame ne décident de disparaitre dans la nature.

Mais tous seront arrêtés par le commissaire Adramé Sarr. Ils devront être conduits aujourd’hui, vendredi, au parquet. Ils sont poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, escroquerie et complicité d’escroquerie portant sur plus de 100 millions F Cfa

Ilovesenegal.org