Un Sénégalais, Lauréat International 2015 des Sciences aux Etats-Unis d’Amérique

Dans une contribution paru dimanche, le sociologue Abdou Salam FALL (Ph D), Coordinateur du Laboratoire de Recherche sur les Transformations Economiques et Sociales (LARTES-IFAN), de Université Cheikh Anta Diop de Dakar salue la distinction décernée par le Conseil de l’Union Internationale pour l’Etude Scientifique de la Population (UIESP) au Dr Cheickh Mbacké (photo), de nationalité sénégalaise, comme Lauréat International 2015 des Sciences de la Population aux Etats-Unis d’Amérique.

La contribution suit :

 » Le Conseil de l’Union Internationale pour l’Etude Scientifique de la Population (UIESP) vient de distinguer à San Diego-Californie notre compatriote Cheick Mbacké. La lettre lui attribuant le Prix du Lauréat 2015 cite ses contributions exceptionnelles à l’avancement des sciences de la population et des services rendus à l’Union. Elle souligne également sa notable contribution à la recherche dans le champ des politiques démographiques et de santé et son soutien considérable à l’émergence d’une communauté africaine de recherche en population.

Notre compatriote qui vient d’être honoré par ses pairs, est non seulement un éminent scientifique, un homme plein d’idées et d’imagination, mais également un homme qui sait joindre l’acte à la parole et qui agit activement pour l’application des résultats de la recherche dans le développement économique et social de l’Afrique et de son pays.

Dr Cheick MBacké est exemplaire à plusieurs égards : par ses nombreuses publications scientifiques, son implication en faveur de l’animation scientifique, son rôle de conseil auprès de plusieurs organisations et des étudiants et chercheurs dans le monde.

Et le LARTES qui compte parmi ses partenaires, un aviseur aussi apprécié que Cheick Mbacké, ne pouvait manquer de saisir l’opportunité d’un événement de cette nature et revêtant une telle importance, pour témoigner de ses importantes contributions.

Si l’on considère ses accomplissements et la contribution qu’il a apporté au développement de la recherche et de la connaissance sur les questions démographiques dans les pays en développement et plus particulièrement pour l’émergence d’une communauté de spécialistes africains en population, la remarquable carrière de Cheick Mbacké est éloquente.

Diplômé de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (Paris), puis de l’Institut de Formation et de Recherche en Démographie (IFORD, Yaoundé, 1977-79), Cheick Mbacké a achevé sa formation à l’Université de Pennsylvanie (1983-86) où il a obtenu un Ph. D. en démographie, en 1986.

Chercheur dès 1986 au sein de l’unité socio-économique et de démographie puis responsable de la formation du Centre d’Etudes et de Recherche sur la Population pour le Développement (CERPOD), au Mali, cet ancien de la Direction de la Statistique et de la Démographie du Sénégal devenue l’ANSD, a beaucoup œuvré pour la formation de démographes africains et de spécialistes des sciences sociales.

De 1992 à 1998, il est chercheur senior en sciences de la population au siège de la fondation Rockefeller à Nairobi. A ce poste, Il a mis en place les programmes de la fondation en matière de population pour l’Afrique et joué un rôle déterminant pour créer un pont entre fondations internationales et institutions africaines de recherche.

Nommé en 1999 directeur pour l’Afrique de cette fondation, Il a conduit les programmes d’éducation, de sécurité alimentaire et de promotion de l’égalité en matière de santé de la Fondation. En 2003, il devient Vice-Président de la fondation Rockefeller, en poste à New-York, et supervise les programmes régionaux et leurs personnels.

Après cette période de service insigne à l’étranger, il revient en 2005 dans son pays natal et met ses compétences au service de plusieurs ONG, fondations et Instituts de recherche tant sénégalaises qu’internationales, parmi lesquels le LARTES. Il est aussi professeur associé à l’Université Laval et consultant pour diverses fondations dont la fondation W. et F. Hewlett.

Comme indiqué, la carrière de Cheick Mbacké est remarquable car pétrie de l’adage que le travail rigoureux et persévérant génère des dons, c’est à dire de fortes habiletés intellectuelles qui fondent l’exceptionnel. Mais, ses qualités humaines n’en restent pas moins un trait distinctif qui lui vaut la distinction de ses pairs. Au-delà de ses compétences de démographe, ce fils d’un éminent Khalif mouride incarne les qualités humaines faites de rigueur professionnelle, de modestie et de sens de l’humour.

Il a l’art de rendre simple, ce qui en apparence est complexe d’emblée. Il a la force de ceux qui vivent dedans et dehors de leur univers culturel : le recul, l’interculturel, le dépassement de soi, la passion du devenir de qualité.

C’est parce que Cheick Mbacké représente les bonnes traditions et l’excellence sénégalaises que le LARTES-IFAN se fait le devoir de faire ce témoignage de reconnaissance des importantes contributions de Cheick Mbacké au développement de notre continent. Distingué par ses pairs à l’international, il reste à notre pays de le montrer en exemple en le distinguant pour ses mérites pour la jeunesse africaine qui a besoin de faire corps avec les plus talentueux et les modèles d’éthique. Dr Cheick Mbacké reste un modèle d’un scientifique d’une objectivité sans commune mesure et d’un labeur au travail inégalé.

Ses mérites, il les tient du travail fécond et de son ouverture de citoyen du monde. Bravo, cher maître, de nombreux scientifiques vous portent dans le cœur au moment où vos analyses et gestes rythment leur esprit scientifique. Continuez de nous inspirer et de nous donner confiance que nous pouvons être parmi les scientifiques distingués dans le monde au service du développement de nos pays.

Pour le Laboratoire de Recherche sur les Transformations Economiques et Sociales (LARTES-IFAN), Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Abdou Salam FALL (Ph D)

Sociologue Directeur de Recherche des universités