Un salarié d’un centre d’aide mis en examen pour viols et actes de torture sur des personnes handicapées

Un homme de 39 ans, moniteur dans un établissement d’aide par le travail (Esat) d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, France), a été mis en examen et placé en détention provisoire vendredi pour viols et actes de torture sur des handicapés, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny, selon un site belge.

Il avait été interpellé mardi après l’ouverture d’une enquête préliminaire par la justice, a précisé le parquet confirmant une information du Parisien. L’établissement avait signalé des « faits de maltraitance » sur des personnes souffrant de handicap léger.
« Une dizaine de personnes, hommes et femmes, ont été entendues. Elles ont décrit des faits de viols, de sévices sexuels, d’agressions sexuelles et de violences », a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête.
Le moniteur a été présenté vendredi à un juge, qui a décidé sa mise en examen et son placement en détention provisoire pour viols, actes de torture et de barbarie et agressions sexuelles sur personnes vulnérables.
L’établissement d’aide par le travail d’Aulnay-sous-Bois est ouvert depuis 1980 et accueille 117 personnes reconnues travailleurs handicapés, selon son site internet.