Un propriétaire méchant jette son locataire dans la rue…Sans motif et sans arriérés

Scène ahurissante que celle de nos capteurs ont filmé, hier, du côté de la Sodida, plus exactement à l’immeuble Alé Seck. En effet, le bonhomme en question dont l’immeuble de 40 appartements porte son nom, a jeté dehors un locataire qui ne lui doit pas le moindre mois d’arrière de paiement. Ce père de famille du nom de M. Camara est rentré chez lui après le bureau en fin de soirée et trouvé que la porte de son appartement situé au 2e étage avait été défoncée et tous ses bagages jetés dans la rue, devant l’immeuble. Il a aussitôt été informé que c’est le proprio de l’immeuble, le sieur Seck qui a commis ce forfait. Ce dernier a requis des gros bras qui sont venus défoncer l’appartement avant de ramasser toutes les affaires de la famille Camara pour tout balancer dans la rue. Parce que ni M. Camara, ni sa femme, ni ses enfants n’étaient présents au moment où cet acte était posé.
…Ahurissante
Pour vous dire, lorsqu’on a cherché à en savoir davantage, le proprio a fait savoir que son locataire lui devait 30 000 francs Cfa portant sur un redressement d’une créance ancienne. Sauf qu’au lieu de demander le paiement, il a voulu faire à sa manière en jetant une famille dehors en pleine nuit, de surcroît en commettant un délit. Celui de la violation de domicile. Puisqu’il a tout fait en l’absence de son locataire et des siens et pire, sans sommation. Du coup, M. Camara qui estime n’avoir commis aucune faute et être simplement victime d’un «jaay doole», a requis immédiatement un huissier qui a fait le constat de la situation. La victime entend porter l’affaire en justice pour être remis dans ses droits. Il faut dire qu’après s‘être rendu compte de sa bourde, hélas bien trop tard, Alé Seck a proposé à son locataire de lui donner un autre appartement et cela sans même qu’il ne soit astreint à payer une caution. Mais M. Camara a dit ne pas vouloir prendre de décision et attend de consulter son avocat sur la conduite à tenir pour la suite de cette affaire. Un dossier à suivre donc…