Un pickpocket pris gentiment la main dans le sac par une Bana bana (Nandité)

Nos radars ont assisté, hier, à une scène très insolite à bord du bus Tata ligne 58. Une dame qui se dit « Bana bana » (commerçante) est montée dans le véhicule au niveau de l’avenue Bourguiba. A peine entrée qu’elle crie sur un solide gaillard en jacket. « Regardez ou vous mettez vos mains, ne me prenez pas pour une folle, je suis une ‘bana bana' », lui lance-t-elle avant d’enchaîner : « sinon je vous mords la main jusqu’à la couper. Tenez-vous tranquille sinon rek… ». Le gars qui voulait étouffer l’affaire s’est juste limité à répéter « bakhna, bakhna » (c’est bon, c’est bon) comme pour empêcher la dame, qui à vrai dire n’a pas sa langue dans sa poche, d’attirer l’attention des autres passagers. Et vous savez quoi ? Le « riisukat » (voleur de plaisir) a fini par faire mouuufff