Un parti politique interpelle Macky sur les issues de sortie de crise…Ofnac-Sidiki Kaba-karim Wade

C’est le parti de l’ancien député et ex allié de Me Wade, Mouhamadou Bamba Ndiaye, secrétaire général du Mps/Sellal, (Mouvement populaire socialiste/Sellal) qui exige la dissolution de l’Ofnac, la démission de Sidiki Kaba et la libération de Karim Wade. Dans un communiqué parvenu à la rédaction de xibaaru, le MPS Sellal interpelle Macky Sall analyse les points saillants de l’actualité nationale et surtout les derniers développement sur l’avis du Groupe de travail des Nations Unies…

Communiqué

Le Bureau Politque du MPS/SELAL, réuni le 1er février 2016 à Dakar, s’est prononcé sur l’actualité nationale.

1.- Pour la dissolution de l’OFNAC, joujou inutile et coûteux

Le MPS/SELAL constate que l’OFNAC, annoncé avec beaucoup de tapage comme le signe d’une volonté de lutte contre la corruption, n’a prouvé, depuis plus de deux ans, que son inutilité. Aucune suite connue n’est donnée à l’enquête qu’elle a publiquement promise sur l’implication du frère de Macky Sall dans l’affaire Petrotim. Et ce malgre l’ouverture d’enquêtes judiciaires sur ce sujet au USA et en Pologne. Que fait l’OFNAC après les déclarations de la société civile qui soupçonne un délit d’initié du Président de la République dans ce même dossier? La même inaction est observée sur les scandales quotidiens qui caractérisent la gestion du pouvoir en place, notamment les révélations de la presse marocaine concernant le Ministre des Affaires Etrangères.

2.-Pour la démission immédiate de Sidiki Kaba

Le Mps/Selal apporte son soutien aux nombreux Sénégalais mobilisés pour obtenir la démission du Ministre de la Justice, après ses propos sur les dispositions pénales concernant l’homosexualité, Il n’y a pas de doute que ces propos sont à l’origine des dérapages que sont les affaires du « sac » et de la caricature abjecte de Jeune Afrique. Son départ est une condition nécessaire de la préservation de la tranquillité publique.

3.-Pour la libération immédiate de Karim Wade

Après l’avis définitif du groupe de travail de l’ONU, le Mps/Selal invite Macky Sall à éviter de s’entêter dans une voie sans issue. D’autant qu’il a lui-même reconnu que la CREI ne respecte pas les normes d’une justice équitable. Le maintien arbitraire en prison du candidat du PDS est une violation de la liberté de choix des Sénégalais à la présidentielle de 2017.

Dakar, le 1er février 2016
Le Bureau Politique