Un Ndiaga Ndiaye indiscipliné bloque l’avenue Bourguiba

Alors qu’un embouteillage monstre de plusieurs km de long paralysait l’avenue Bourguiba et ses environs, dans sa bretelle allant du rond point Jet d’eau jusqu’à Front de terre, un car «Ndiaga-Ndiaye», immatriculé DK-9332-D, qui voulait éviter les bouchons a pris la petite route parallèle à l’avenue Bourguiba et qui passe juste devant les locaux de votre canard. Arrivé devant l’immeuble qui abrite le salon «Latifa», le chauffeur a décidé de faire descendre les cinq passagers qui étaient à bord en leur restituant leurs sous (pass), pour rebrousser chemin. C’est alors qu’il a entamé une manoeuvre sur le terre-plein pour s’engager sur l’avenue Bourguiba.
En opérant une marche arrière, le conducteur du «Ndiaga-Ndiaye» a cogné une voiture dont la propriétaire était en train de se faire une beauté dans le salon de coiffure. Empêché de partir par les vigiles du coin, le chauffeur a dû attendre l’arrivée de la dame qui, après avoir vu l’étendue des dégâts – l’avant du véhicule a été défoncé et le vitre de la portière avant cassé -, a demandé un constat. Elle passe un coup de fil et au bout d’une quinzaine de minutes, les policiers de Dieuppeul débarquent pour constater les dégâts. Le «Ndiaga Ndiaye» qui avait fini de rajouter aux embouteillages en bloquant une partie de la voie sur l’avenue Bourguiba a ainsi pu repartir. Mais le comportement de ce chauffeur pose vraiment le problème de l’indiscipline de ces véhicules en charge du transport en commun.

Le Pop