Un immeuble s’effondre et un bébé retrouvé vivant dans les décombres

On a frôlé de peu un drame, hier, à Rebeuss, à l’avenue du Sénégal. En effet, une bonne partie d’un immeuble R+1 totalement délabré et miné par les eaux usées s’est effondré comme un château de cartes. Un bébé de 18 mois s’en est miraculeusement sorti avec des blessures graves, après que le toît de la chambre où il dormait s’est affaissé sur lui.

Encore un immeuble R+1 s’est effondré en plein Dakar. Le drame s’est produit, hier, aux environs de 18 heures à Rebeuss, sur l’avenue du Sénégal. Les habitants de la maison, à majorité des ressortissants guinéens, ont été surpris de voir s’écrouler, presque comme un château de cartes, une bonne partie de cette maison, pourtant menace de ruine depuis des années.
La maison est dans un état de délabrement avancé, car elle est quotidiennement minée par les eaux usées. Et d’après les témoignages recueillis sur place, le bâtiment s’affaissait à petit feu. Les occupants, essentiellement des Guinéens, ont été plusieurs fois sommés de vider les lieux.

Et c’est les premières précipitations enregistrées, hier, sur Dakar ont suffi pour que tout le bâtiment s’écroule en partie. Sous le regard impuissant des habitants et des occupants qui n’ont que leurs yeux pour constater les dégâts.

Forte heureusement, aucune perte en vie humaine n’est à deplorer, mais l’incident a laissé un décor triste. Car un enfant de sexe masculin âgé de 18 mois s’en est  miraculeusement sorti avec des blessures graves. D’après les témoins interrogés sur place, le bébé dormait dans une chambre au moment du drame. Et ce sont les habitants du quartier qui ont réussi à le faire sortir au milieu des décombres, avant même l’arrivée des sapeurs-pompiers. Il a été conduit directement à l’hôpital.

Il faut souligner que beaucoup de bâtiments à Dakar sont vétustes. La plupart datent des premières heures de l’indépendance et subissent l’usure du temps. Dans plusieurs quartiers de Dakar, il y a eu des effondrements ces dernières années. Ce qui fait dire à ces habitants de ce vieux quartier de Dakar que ces maisons doivent être démolies. Car elles ne répondent plus aux normes, elles sont devenues inhabitables et dangereuses.