Un grand boss de Tigo tombe pour vol de crédits téléphoniques

L’inspecteur des ventes à Tigo, Abdoulaye Dramé, est tombé dans le cadre d’une enquête de la Division des investigations criminelles (Dic) sur une fraude massive autour des transferts de crédits ou «ceddo ».
L’opérateur de téléphonie Tigo, se passerait bien de cette mauvaise publicité. Selon les informations de Libération, le deuxième opérateur est frappé par une vaste affaire de fraude sur les transferts de crédits téléphoniques communément appelés «ceddo ». Le comble est que c’est un de ses responsables qui se trouve être le cerveau de cette grosse arnaque. Il s’agit du nommé Abdoulaye Dramé, inspecteur des ventes de son état. Ce dernier a été arrêté en même temps que le gérant d’une société de multi-services Kisito Lopès, de Fallou Samb et Mamadou Diouf, tous deux revendeurs en gros de cartes de recharge.
A vrai dire, il fallait être à l’intérieur de Tigo pour pouvoir procéder à cette fraude massive dont on ignore pour le moment l’ampleur. En effet, Abdoulaye Dramé repérait le numéro d’un vendeur en gros «ceddo » et le rendait indisponible pendant un moment. Ensuite, il transférait le crédit dont bénéficiait le numéro à ses complices qui se chargeaient de le revendre à bon prix. Par exemple, deux millions de Fcfa en crédit pompé, étaient revendus à un million cinq cent. Du coup, les affaires de la bande, dirigée en interne par Abdoulaye Dramé, prospéraient jusqu’à ce que les dirigeants de Tigo ne découvrent la faille.
C’est en ce moment que la Division des investigations criminelles (Dic) est entrée dans la danse avant de ferrer les différents acteurs de cette arnaque qui a dû coûter un préjudice certain à Tigo.