Un étudiant gravement blessé par les policiers àThiès…Il faut l’évacuer sinon…

La tension est loin de baisser à l’université de Thiès après les échauffourées de jeudi dernier. Craignant pour la vie de leur camarade Kéba Diallo blessé dans ces affrontements avec les forces de l’ordre, les étudiants de l’université toutes les Ufr réunies, demandent aux autorités de l’évacuer vers la France. Kéba Diallo se trouve présentement au niveau des Urgences de l’hôpital régional avec une double fracture et de graves lésions avec une indisponibilité temporaire de travail de 2 à 3 mois. Pour Serigne Mbacké Diop, président de la conférence des présidents de l’université de Thiès, il est temps que les forces de l’ordre sachent que les étudiants ne sont ni leurs rivaux ni des animaux sur qui elles se défoulent quand il y a grève. «Nous ne sommes pas des bandits ni des voyous, mais plutôt la crème de la jeunesse sénégalaise. Il faut qu’on nous respecte», dit-il. Autre point sur lequel, les étudiants se sont penchés, est celui de la responsabilité.
Serigne Mbacké Diop & Cie demandent à l’Etat de prendre ses responsabilités vis-à-vis de la situation de leur camarade. «Nous voulons qu’il soit pris en charge dans les plus brefs délais. D’ailleurs les 9 étudiants arrêtés, lors des échauffourées, affirment avoir entendu l’ordre demandant au chauffeur de la voiture immatriculée AD 2…, de foncer sur les étudiants. C’est inhumain», ajoute-t-il en lançant un appel aux droits-de-l’hommistes d’intervenir.