Un conseiller municipal de Louga arrêté pour vol et escroquerie

Le conseiller municipal de Louga, Aliou Niang, risque de passer la fête de Tabaski en prison. Et pour cause ! Il a été accusé de vol de 4 moutons et d’escroquerie portant sur la somme de 60 000 F Cfa. Les faits se sont déroulés le 10 septembre dernier, vers 5heures du matin, lorsque le vieux Serigne Mor Niang, un notable de la localité, était à la mosquée pour la prière de l’aube. Sur place, il a été avisé du vol de ses 4 moutons gardés dans son enclos. Au lieu d’interrompre sa prière pour rallier son domicile, le vieux Serigne Mor Niang a préféré la continuer. Ce n’est qu’après cela, qu’il a débarqué à son domicile pour s’enquérir de la situation. C’est ainsi qu’il a découvert la disparition de ses 4 moutons.
Sur ce, il est allé chez le conseiller municipal Aliou Niang pour lui demander de lui prêter main forte. Ce dernier a pris son véhicule 4X4 avec à bord Serigne Mor Niang et ses deux fils, pour investir la brousse aux fins de mettre la main sur les voleurs. Seulement, le 12 septembre dernier, le même conseiller municipal Aliou Niang est venu chez la victime pour lui demander la somme de 60 000 F Cfa en lui garantissant de retrouver les 4 moutons volés. Sans hésiter, le vieux Serigne Mor Niang lui a remis l’argent. Et tout de suite après, le conseiller municipal lui a ramené les moutons le même jour. Trouvant cela trop facile, le vieux Serigne Mor Niang lui a demandé de lui révéler le ou les auteurs du vol.
Ce qu’Aliou Niang a catégoriquement refusé. Désemparé, le vieux a porté plainte contre le conseiller municipal avant de réclamer ses 60 000 F Cfa. Interpellé, Aliou Niang reconnaît avoir reçu ladite somme, mais déclare que cet argent était destiné à son carburant le jour où il était parti à la recherche des moutons volés. En outre, il a déclaré devant les gendarmes qu’il a retrouvé les moutons dans la forêt de Gassane au nord d’Affé Djoloff contrairement à ce qu’il aurait déclaré à ses parents venus pour régler le problème. Il aurait dit à ces derniers qu’il a payé quelqu’un qui l’a aidé à retrouver les moutons. Ces faits étant constitutifs de vol, Aliou Niang a été déféré hier au parquet de Louga pour vol et escroquerie.