Un commentaire de février 2013 avait tout dit sur Tamsir Faye : ses études et l’alcool

Reprise d’un commentaire sur seneweb, daté de février 2013, juste après la nomination de Tamsir Faye au poste de consul général. Les faits semblent avoir donné raison au commentateur de l’époque, qui avait signé « Way » : (commentaire publié in extenso avec les erreurs et fautes)
«  » » » Je suis arrivé la même année que Tamsir Faye comme étudiant sénégalais à Paris. J’ai terminé mon master 2, j’ai fait mes stages, j’ai été employé par une entreprise pendant 3 ans en France avant de venir occuper un important poste dans une autre entreprise au Senegal depuis 2011. Je connais très bien Tamsir. Je ne discuterai pas de sa capacité à être consul. Le President peut nommer qui il veut comme consul. Cependant, mes réserves portent sur deux aspects que je connais de Tamsir:
1- d’abord, apres tout ce temps passé en France avec une bourse tirée des poches du contribuable sénégalais, Tamsir n’a pas réussi à avoir le plus petit diplôme de droit. Dans les autres nominations, on dit monsieur X titulaire d’une licence ou d’un master où bien d’un doctorat est nommé. Avec Tamsir, On a juste dit Tamsir Faye, juriste. Cela signifie tout simplement que depuis tout le temps qu’il est en France, il n’a pas obtenu le plus petit diplôme. Ma préoccupation c’est qu’on est en train de dire aux jeunes sénégalais que ce ne sont pas les études qui déterminent le mérite. Cela me choque si je pense aux sacrifices que j’ai fait.
2- ma seconde réserve porte sur un aspect de la vie privée de Tamsir. Je n’ai pas pour habitude de parler de la vie privée des individus mais, en sa qualité de consul, Tamsir me représente ã Marseille comme il y représente Macky et tous les sénégalais. Son comportement doit nous intéressé. Il se trouve que Tamsir est très souvent en état d’ivresse. Il boit trop. Il traine dans les bars et ça, les étudiants sénégalais qui se connaissent entre eux à Paris en parlent beaucoup. Tamsir est le genre ã boire au point de se faire ramasser dans les rue. Je crois que pour être un bon consul, il doit revoir son comportement. «  » »