un collégien kidnappé et sodomisé par des hommes déguisés en femmes

C’est une histoire triste et rocambolesque qui défraie la chronique dans la commune de Fass Ngom, à quelques kilomètres de Saint-Louis. Désarroi et désolation riment dans cette nouvelle commune non loin de Mpal où les populations multiplient les va et vient à la demeure de la victime, un jeune collégien, kidnappé et sodomisé par des inconnus. «C’est un acte ignoble que I.D vient de subir. Cela montre que dans ce pays, il y a des hommes qui cherchent toujours de jeunes garçons pour entretenir avec eux des relations sexuelles. C’est maintenant, la responsabilité à l’Etat et aux autorités locales de procéder à des vérifications pour faire face à ce phénomène», clame un des habitants.
L’histoire a les relents d’un mauvais polar. À sa descente d’école, le jeune garçon fait l’autostop et une voiture se gare à ses pieds. À bord, trois «femmes» le font monter. Mais une fois que la voiture a dépassé le centre de Fass Ngom, le patache se rend compte qu’il a à faire à des gens malintentionnés. C’est le début de son supplice. L’homme assis sur le siège arrière de la voiture enlève sa perruque et menace «la proie». Les «trois fausses femmes» quittent le goudron et se camouflent dans des arbres en pleine forêt. Deux d’entre les trois vont se relayer sur lui, le sodomisant jusqu’à satisfaction de leur veule lubricité, avant de l’abandonner sur un terrain vague au milieu de la forêt de Fass Ngom où il sera retrouvé par des passagers qui le ramènent aux siens à qui il a conté ses misères