Un an de prison ferme pour le vendeur de voiture indélicat

A malin, malin et demi, comme dit l’adage. Le sieur Macodou Ndiaye avait vendu l’épave de sa voiture 4×4 avant d’accuser son voisin de l’avoir volée. Celui-ci a été incarcéré sur plainte et ses parents ont accepté une médiation pénale en payant un million de francs de réparation. Sans en démordre, Macodou a envoyé une lettre au ministre de l’Intérieur pour fustiger le comportement du commissaire de police du Point E, de connivence avec Safal Mboup qui serait un trafiquant notoire de drogue dure. Affirmations purement gratuites qui découlent du fait qu’il n’était pas content du traitement de la plainte dont les accusations n’étaient pas fondées. Le tribunal a vidé l’affaire en le condamnant à un an de prison ferme et à une amende de deux millions à payer à Safal Mboup.