Un agent de la préfecture de Guédiawaye surpris sur un jeune garçon

Actes contre nature à Thiaroye Gare Hamdalaye ! Une rocambolesque et nauséeuse affaire, au cœur duquel, un agent de la préfecture de Guédiawaye tient le rôle principal. D’après le témoin oculaire, l’affaire est survenue dans la nuit du jeudi au vendredi dernier vers 22 heures, révèle « Grand-Place » dans sa livraison de ce matin. En effet, La Dame Nd. G, dit avoir eu un mauvais pressentiment, quand elle voit A. Anne, rejoint dans sa chambre par B. D, le commis de la préfecture de Guédiawaye. La dame, qui voulait en avoir le cœur net, a attendu que les deux hommes se soient enfermés dans la chambre, pour venir ouvrir brusquement la porte quelques dizaines de minutes après. Elle a failli tomber en syncope, renseigne « Grand-Place ». « J’ai vu le nommé B. D (agent à la préfecture de Guédiawaye) en train de sodomiser le jeune A. Anne. Ce dernier portait juste un sous-vêtement collant et un pantalon jean rabaissé jusqu’aux genoux, tandis que B. D était nu comme un ver », renseigne la dame. Au vu de ce spectacle, « elle pousse un cri, A. Anne s’affole, se relève brusquement et se jette sur la dame Nd. G. Il se saisit fortement des nouvelles tresses de celle-ci, et tente de la bâillonner avec la main. Il se démène comme un beau diable pour empêcher la dame de crier, mais, Nd. G Plus forte physiquement, esquive la charge tient tête au garçon », renseigne le quotidien. Puis, la bataille atterrit dans la cour de la maison. « Les occupants de la demeure accourent s’interposent entre le jeune garçon et la dame et les séparent. Un indescriptible méli-mélo s’installe dans la concession » renseigne « Grand-place ». Le commis de préfecture de Guédiawaye, nu, tenant ses habits à la main, a voulu profiter de la mêlée, pour s’enfuir. Mais la foule l’a pris et l’a enfermé dans une maison voisine. La gendarmerie de Thiaroye sera vite contactée. Les mis en cause seront tous interpellés par les pandores.