UEMOA…Hadjibou Soumaré, candidat à sa propre succession : Et l’unique candidat au poste

Le dernier sommet de l’UEMOA, le 8 janvier 2016, a été marqué par la décision des chefs de l’Etat de faire une rallonge de six mois au mandat du président de la Commission, le Sénégalais Cheikh Hadjibou Soumaré. Ce fut un des points de l’ordre du jour du sommet qui avait focalisé l’attention des observateurs. Le Sénégal allait-il abandonner la présidence de l’Union en faveur du Niger qui réclame une rotation en sa faveur ?
Le report du choix d’un nouveau Président du Conseil a fait accroire que le Sénégal céderait face au Niger. Il a été, en outre, avancé que le Sénégal et le Niger allait procéder à une rotation qui permettrait au Sénégal de disposer du poste de premier vice-gouverneur si le Niger obtient le poste de Président de Commission. Un document circulerait pour faire valider un tel partage des postes. Selon des sources proches de la délégation sénégalaise, il n’en est rien. Si un document existe, il ferait état de la position du Sénégal qui accepterait de céder à une rotation du Poste de Président de la Commission si tous les autres postes seraient concernés. Il s’agit de celui de Gouverneur, de Président de la Boad et de président de la Cour, etc. Or la Côte d’Ivoire (BCEAO), le Bénin (BOAD) ont signifié qu’il n’était pas question que la rotation fonctionne pour les institutions que leurs ressortissants dirigent. Dans six mois, si aucune évolution sur la rotation n’est enregistrée, le Sénégal refusera toute rotation sur la présidence de la Commission. Et Cheikh Hadjibou Soumaré sera candidat à sa succession. Ce qui augure d’un conflit houleux.
Nouvel Horizon

2 Comments

  1. Seulement il n’existe aucun texte de l’institution qui fixe que le Sénégal est et sera toujours président de la commission. Cela n’a donc aucun sens que d’affirmer que le Sénégal « exige sinon… ».

  2. Maitre Elhadji Amadou Sall dit Xeme tu nous amerdes avec tes commentaires à la conne. Tu ne réfléchis même pas. Penses-tu qu’il existe un texte de l’institution qui fixe que la cote d’ivoire et le bénin sont et resteront toujours à la tête de la bceao et de la boad ? Pour tant, ils ne veulent pas entendre parler de rotation. Par parallélisme des formes, le Sénégal refuse de céder la présidence de la commission. C’est simple à comprendre pour quelqu’un qui aime son pays. Dommage Amadou Sall est un idiot. L’avocat qui demande la saisie de la CPI pour dénoncer l’arrestation de Omar Sarr. Quelle fantaisie grossière.

Les commentaires sont fermés.