Toussaint Manga libéré après 10 mois de détention préventive… Est-ce le début de la décrispation ?

Toussaint Manga, le patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) vient de bénéficier de la liberté provisoire après une détention préventive de plus de 10 mois. Jugé aujourd’hui pour “trouble à l’ordre public, actes de vandalisme, destruction de biens appartenant à l’Etat”, Toussaint Manga va enfin humer l’air de la liberté. Il était en effet, reproché aux manifestants (Toussaint manga et plusieurs jeunes libéraux), d’avoir saccagé un véhicule du ministère des sports, d’avoir vandalisé la caméra d’un reporter de la télévision “Africa 7” et d’avoir détruit un dépôt de boisson de la Soboa.

Ses coaccusés Serigne Abo, Moussa Mané, Abdourahmane Ly et Fatou Ndao, bénéficient aussi de la liberté provisoire. Est-ce le début de la décrispation entamée par le régime de Macky ? Attendons de voir !
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Macky et son procureur pouvait s’y opposer, cela ne changera en rien à la philosophie que les sénégalais se sont déjà fait de ce pouvoir.
    C’est en 2012, déjà, que j’écrivais qu’il faut que tout militant du PDS se fasse à l’idée de vivre en prison jusqu’à la fin de règne de Macky Sall. Et ce ne sera pas parce qu’il aura fait quoi que ce soit, mais parce que leurs ennemis sont installés au pouvoir.

Les commentaires sont fermés.