Thione Seck refuse de recevoir Assane Ndiaye en prison…Il le renvoie comme un malpropre

Qui disait que la hache de guerre est enterrée entre les deux frères « ennemis » ? Ce n’est certainement pas le cas de Thione Seck. Il en veut toujours à son frangin Assane Ndiaye. Thione, qui est actuellement à l’hôtel zéro étoile de la prison du Cap manuel, pour une affaire de faux billets, garde toujours une dent contre son frère cadet. Alors que Assane Ndiaye était hors du pays pour une tournée internationale au moment de ses déboires, il avait adressé une lettre à son frère et mentor pour le soutenir et le réconforter. D’ailleurs, cette correspondance était parue dans un journal de la place. Et hier, Assane Ndiaye qui est de retour s’est rendu au Cap Manuel pour lui rendre visite. Mais il a été éconduit par Thione Seck qui a refusé de le recevoir. C’est donc la mort dans l’âme que Assane est retourné sur ses pas, sans voir Thione. Comme quoi la réconciliation n’est pas pour demain.
Leur inimitié date de l’affranchissement d’Assane Ndiaye qui a grandi à l’ombre du Raam-daan sous l’aile protectrice de Thione, il y a une quinzaine d’années. Depuis rien n’y fait. Leurs rapports sont glacés et toutes les tentaives de réconcilitation semblent avoir fait long feu. La preuve par les déclarations de bonne intention des deux côtés qui ne sont jamais susivis d’effets. Thione clame qu’il a pardonné, comme en 2013, dans l’émission «Dagn Kumpeu» (Rts). Assane jure sa fraternité. Mais rien, ça reste dans le régistre des paroles. Même quand leur frère Ousmane Seck a tenté lors de sa soirée anniversaire de les réconcilier il y a deux ou trois ans, ils se sont royalement ignorés. Récemment, il y a quelques jours, depuis Stockholm, lors de sa tournée européenne, Assane Ndiaye se désolait de la situation de son grand frère : «J’ai de la peine depuis que j’ai entendu cette affaire. Je suis profondément triste pour lui. N’oubliez pas que c’est lui qui m’a élevé. Si je pouvais être à sa place maintenant, je le ferais. Ça me fait très mal parce qu’il ne mérite pas ça. C’est quelqu’un de bien. Mais c’est le destin et je prie Dieu qu’Il le sorte de là le plus rapidement».