Tambacounda : Privé mystiquement de satisfaire ses besoins naturels, Boy Djinné finira-t-il par rendre le butin à sa victime ?

C’est au quartier Quinzambougou de la commune de Tambacounda, que le brigand a commis son acte. Profitant du sommeil profond du père de famille, le voleur, un homonyme de Boy Djinné de par la façon de procéder,  s’est introduit nuitamment dans la maison ciblée pour y décrocher de manière très professionnelle un butin.
A son réveil matinal, surpris de l’état dans lequel se trouve la chambre à coucher, le chef de ménage a deviné qu’il y avait bien dans sa demeure un intrus la nuit passée. Vérifiant ses affaires, le chef d’établissement, s’est rendu compte que le Boy Djinné l’a dépouillé de 40.000 fcfa et d’un ordinateur portable de 500 gigas avec lequel il préparait des documents administratifs en vue de la rentrée des classes du 05 octobre 2016.
Consterné, le chef de ménage décide d’aller déposer une plainte contre X. Mais vu l’importance des documents qui se trouvent sur l’ordinateur portable de marque HP, il a décidé de se payer les services d’une féticheuse peulh. La sorcière  lui informe que le vol de nuit a été perpétré par un habitué de la maison, un individu qui le connait bien.
Sur demande de son client, la féticheuse, très réputée dans ce domaine, décide de jeter un sort au voleur à la suite duquel il ne pourra plus aller aux toilettes pour satisfaire ses besoins et son ventre grossira sans s’arrêter. Subséquemment, il viendra de son propre gré rendre la somme d’argent et le personal computer. Ce que la victime attend désespéramment depuis plus de trois semaines après les faits.